Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

Plaidoyer écolo pour l'hydropneumatique de Citroën

Lun 06/07/2015   —   Parce que cela peut faire consommer moins.
Citroën DS 1955Cela faisait un certain temps qu'on le craignait, et après une dépêche de l'agence Reuters le mois dernier, voilà que c'est officiel. Linda Jackson, PDG de Citroën, a confirmé que le constructeur allait arrêter la fabrication de la suspension hydropneumatique qui a tant fait pour la renommée de la marque aux chevrons. Et il vrai que commercialement, l'hydropneumatique ne représente plus grand chose. Il n'y a plus que quelques C5 à en être équipées, mais symboliquement, c'est énorme.

La manifestation DS Week, il y a quelques semaines, fut pour beaucoup une célébration de l'hydropneumatique, et de ses avantages toujours d'actualité : assiette constante, confort et tenue de route. Et si les suspensions conventionnelles ont considérablement progressé, l'hydropneumatique conserve sa supériorité dans sa facilité à faire varier la hauteur de caisse sur une grande amplitude. L'intérêt écologique est énorme. Il est regrettable que Citroën n'ait jamais cherché à l'exploiter pleinement.

Pour améliorer la finesse aérodynamisme d'une auto, il y a en effet un bon truc : diminuer la quantité d'air qui circule sous la carrosserie. Les spécialistes allemands le savent bien, et tous leurs gros modèles ont une hauteur de caisse variable selon la vitesse, grâce à une suspension à air. Comme les Range Rover, et même la Tesla Model S a une suspension à air pour réduire sa hauteur de caisse sur l'autoroute. Quand DS travaille à un gros SUV (comme à une grande berline), il n'y aurait rien de mieux que l'hydropneumatique pour donner une garde au sol de 25 cm en tout-terrain, de 15 cm en usage normal, et de seulement 8 cm sur l'autoroute, puisque la stabilité de cette suspension lui permet de requérir moins de débattement qu'une suspension conventionnelle à ressorts.

On ne verra hélas probablement jamais cela, et c'est bien dommage.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Citroen ; technologie



Dernières actualités de l'écologie automobile :


19-06-2018 — Renault Z.E. est ouvert à Berlin — Un magasin bien branché.

18-06-2018 — Toyota au Mans, la victoire de la persévérance — Une juste récompense.

18-06-2018 — Autolib : les parisiens paieront la mauvaise gestion d'Anne Hidalgo — Qui d'autre ?

17-06-2018 — BMW série 8, avec un diesel pour se vendre mieux que l'i8 — Retour à la tradition.

16-06-2018 — Une Renault électrique avec 600 km d'autonomie en 2022 — Des progrès inattendus.

15-06-2018 — Opel en charge d'un développement moteur chez PSA — 4 cylindres essence.

15-06-2018 — Renault va investir un milliard dans son outil de production d'électriques — En France.

15-06-2018 — La Hyundai Kona EV 64 kWh à 42500 € en Allemagne — 482 km d'autonomie.

14-06-2018 — Sous la menace, Tesla doit licencier plus de 3000 personnes — En voie de normalisation ?

14-06-2018 — Byton K-Byte Concept, déjà un second modèle — Avant l'usine.

12-06-2018 — Dieselgate : Mercedes doit rappeler 774 000 diesel — Mieux que Volkswagen.

12-06-2018 — Le Kia Soul bientôt uniquement électrique — Les amateurs d'essence doivent se dépêcher.

11-06-2018 — Plus de 10 000 superchargeurs Tesla — Que fait la concurrence ?

11-06-2018 — Quand les écologistes sont en accord avec la FNSEA — Tous contre l'huile de palme.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée