Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

Scandale Volkswagen : un an et pas grand chose

Lun 19/09/2016   —   Une année de perdue ?
Une Volkswagen corrigée pour polluer moinsC'était il y a un an que tombait une nouvelle incroyable : Volkswagen avait pendant plusieurs années, et sur plus de 11 millions de voitures, employé un logiciel de gestion moteur truqueur. Le logiciel gardait les émissions toxiques du moteur dans les clous lors des contrôles officiels, mais il mettait en veilleuse le système antipollution tout le reste du temps. Et les voitures polluaient un maximum... Le choc était immense, et les ondes de ce choc n'ont pas fini de se propager, car derrière la tricherie proprement dite, ce scandale a mis sous le feu des projecteurs des pratiques discutables. Mais pourtant acceptées, puisqu'il s'agissait d'optimisation.

On savait ainsi depuis longtemps que pour passer les tests d'homologation, les voitures étaient soignées. Pression des pneus optimale, huile à qualité de viscosité exceptionnelle, roue de secours et toute option qui viendrait ajouter du poids enlevée... Tout ceci est critiquable, mais on dira presque que c'était de bonne guerre. Sauf que toutes ces petites choses additionnées, l'écart avec les conditions moyennes de fonctionnement était devenu substantiel. Le scandale initialement contenu à un seul constructeur aura donc des répercussions sur toute l'industrie. Une nouvelle méthodologie de mesure des émissions toxiques entrera ainsi en vigueur l'année prochaine. En sus de plus permettre une tricherie comme l'a fait Volkswagen, elle rapprochera aussi les conditions de tests de l'usage moyen. Il est même possible qu'une réforme plus profonde soit décidée, mais dans l'immédiat, on fera le bilan de ce qui s'est passé chez Volkswagen en un an.

Les voitures qui n'étaient pas conformes ont-elles été mises aux normes ?

Plus de 11 millions de voitures doivent être modifiées, et moins d'une sur deux l'a été. Il n'y a pas de calendrier pour le reste, et il ne peut même y en avoir un, puisque pour certains modèles aux Etats-Unis, la solution technique pour mettre les autos aux normes n'a pas encore été approuvée. Il faut d'ailleurs s'interroger sur l'efficacité réelle de la solution apportée, puisqu'en Europe, la correction a été validée sans aucune transparence. Et le seul test indépendant réalisé sur une auto avant et après la réparation qui devait mettre l'auto aux normes a montré qu'il était inefficace.

Les coupables de la tricherie ont-ils été identifiés et punis ?

Non, tout est à faire. L'enquête interne continue, et en dépit d'une organisation allemande, d'une hiérarchie très stricte, et d'un service des gestion des ressources humaines au meilleur niveau, on ne sait pas qui a écrit les logiciels truqueurs (il y a eu plusieurs versions), ni qui les a validé. On connaissait l'omerta à Naples, personne n'a rien vu, personne n'a rien entendu, mais c'était impensable de voir cela dans la plus grande entreprise allemande.

Où en sont les procédures judiciaires en cours ?

Volkswagen a déjà été condamné à payer quelques 15 milliards de dollars aux Etats-Unis, et il a déjà annoncé qu'il ne contesterait pas ce montant, même si les modalités de paiement ne sont pas encore parfaitement définies. Une procédure pénale est aussi en cours, pour laquelle un employé de Volkswagen a accepté de collaborer avec l'accusation. De nombreuses autres procédures sont aussi en cours en Allemagne, en Corée du Sud, en Espagne et en France, intentées par les pouvoirs publics, des associations de protection de l'environnement, et enfin des actionnaires. Car certains ont perdu beaucoup d'argent, quand le cours de l'action Volkswagen a chuté brutalement suite à la révélation du scandale. Certains actionnaires ont porté plainte pour mauvaise gestion, parce qu'on s'attendait à ce que le constructeur sorte des produits aux normes (!), d'autres pour manquement aux devoirs d'information, puisque le constructeur n'a pas communiqué sur la réalité de la situation avant que le scandale n'éclate, alors qu'il aurait dû le faire dès les débuts de la procédure, soit au moins 6 mois plus tôt.

L'affaire mettant en cause un très grand nombre de personnes, on doit se garder de tout pronostic sur son devenir, sinon que nous pouvons déjà prévoir un nouvel article sur ce sujet dans un an. Parce que tout ne sera pas résolu d'ici là.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; normes-antipollution



Dernières actualités de l'écologie automobile :


23-03-2017 — Une usine toute neuve pour le taxi londonien hybride rechargeable — Au Royaume-Uni.

22-03-2017 — Avec l'E-Berlingo, Citroën est un vrai-faux leader de l'électrique — La vérité, si je mens.

22-03-2017 — Location de batterie : comment Renault est devenu rentier — Un bon business !

21-03-2017 — Dieselgate : Opel, première affaire classée — Et pas la dernière.

21-03-2017 — Le Royaume-Uni budgète 23 millions pour l'hydrogène — De livres Sterling.

20-03-2017 — Autolib bientôt accessible avec le passe Navigo — Est-ce un progrès ?

20-03-2017 — Ferrari aussi passe à l'assistance de direction électrique — Une technologie qui s'est imposée.

19-03-2017 — Dendrobium : un rêve électrique made in Singapour — Avec Williams.

18-03-2017 — La plus petite batterie sur la Model S est désormais une 75 kWh — Le progrès.

18-03-2017 — Nissan partage des Twizy à Yokohama — 2 € le quart d'heure.

17-03-2017 — Nouvel appel de fonds : Tesla a toujours besoin d'argent — Pour sa Model 3.

17-03-2017 — Autonomie accrue à 250 km pour la Kia Soul EV — A égalité avec Hyundai.

16-03-2017 — Jaguar I-Pace : le premier design électrique — Sans équivoque.

16-03-2017 — L'électrique Lucid Air moins chère que la Tesla Model S — Une start-up ambitieuse.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée