Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité
de la voiture verte
depuis 2002.

16 années d'expériences
pour vous informer.

Un nouvel âge d'or pour la voiture individuelle

Lun 01/01/2018   —   Pour bientôt.
Couleurs Chevrolet 1968Intérieur bleuLa parisienne demande au parisien : Chérie, si on allait à Deauville, ce week-end ? Le parisien lui répond : Non, on peut pas, j'ai une présentation à faire pour lundi, je devrais passer plus d'une demie-journée sur l'ordi... Dans quelques années, la réponse du parisien pourrait être : Oui, c'est une bonne idée, j'aurais besoin de travailler plusieurs heures, mais je pourrais bosser dans la voiture. On entend désormais souvent que les nouvelles technologies, la voiture autonome, l'auto-partage, et la disponibilité de voitures à partir d'une application smartphone, vont mettre un terme à la voiture individuelle, mais ceci n'est qu'une hypothèse parmi d'autres. Si on regarde ces progrès d'une manière parfaitement neutre, la seule certitude est que si les voitures deviennent à conduite autonome, les automobilistes vont récupérer le temps qu'ils passaient à conduire, et vont pouvoir le consacrer à d'autres activités. Loisir ou travail.

Plus de temps, alors plus de route


Intérieur rougeLe futur n'est jamais écrit, et il est toujours risqué de faire des prédictions, mais il parait vraisemblable de penser que si le temps de conduite peut demain être utilisé à travailler ou s'amuser... On va rouler beaucoup plus. Tout simplement parce qu'on en aura le temps ! Qui n'aime pas aller au cinéma ? Les technologies pour transformer une voiture en une petite salle de cinéma existent toutes déjà. La conduite autonome a certes encore besoin de plusieurs années de tests, mais les vitres qui s'obsurcissent à l'aide d'un faible courant électrique sont commercialisées depuis plusieurs années (Mercedes en fut le pionnier), et faire du parebrise un écran géant est à l'étude chez plusieurs équipementiers. Alors on montera en voiture comme on va au cinéma, à la différence près qu'à la fin du film, on sera 250 km plus loin.

Plus de temps, alors besoin de se sentir chez soi


Intérieur crèmeLe corollaire d'un lieu où l'on passe une quantité de temps croissante, est le besoin de le personnaliser. Dans les entreprises, les employés ont une photo personnelle sur leur bureau, ou une petite voiture (!), un tiroir avec des bonbons ou un magazine, et dans les usines, il y a souvent des placards privés où les ouvriers peuvent ranger des vêtements de rechange, ou autre chose. Les automobilistes aussi sont comme cela. Ils ont tous des effets personnels dans leurs boites à gants, et dans leurs coffres. Ceci est normal. D'autant plus qu'une voiture est beaucoup plus qu'un moyen de locomotion, pour beaucoup, c'est une extension du domicile. Ce qui signifie qu'on l'a choisi avec soin, et refléxion. Comme on choisit un canapé, ou un dessus de lit.

Du vert, du bleu, du rouge


Intérieur vertComment, des voitures génériques ? Les mêmes pour tout le monde ? L'avenir est-il une société libre ou une dictature communiste ? Le présent nous montre la disparition des cabines téléphoniques, parce que tout le monde a maintenant un téléphone dans sa poche. Et les gens payent pour cela, certains n'hésitant pas à payer un smartphone plus de 1000 €. Alors que la voiture va prendre une importance croissante, puisqu'on passera de plus en plus de temps à son bord, aucun doute que la demande de personnalisation ne fera que croître. Les automobilistes de demain exigeront de pouvoir choisir la qualité du revêtement des sièges de leur auto. Tissu satiné, ou velours, ou alcantara. La couleur ? Il faut pouvoir choisir la couleur de tout l'habitacle. Pas seulement celle des sièges, mais aussi celles des garnitures de portières comme du tableau de bord, et que le nuancier sache proposer autre chose que du noir, du beige et du gris. Comme dans les années passées. On ne le dit pas encore, mais... C'est le début d'une nouvelle grande époque pour l'automobile, bientôt débarrassée de son défaut de manquer de respect à l'environnement.


Laurent J. Masson

Nos illustrations : grande image, une page du catalogue Chevrolet de 1968. Le choix de qualités et de couleurs pour les revêtements de l'habitacle est supérieur à tout ce qu'il se fait aujourd'hui sur un modèle de grande série. Intérieur bleu, une Buick 1954, intérieur rouge, une Oldsmobile 1962, intérieur crème, une Lincoln 1973, intérieur vert, une Buick 1979 (archives).

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; commerce-distribution



Dernières actualités de l'écologie automobile :


23-10-2018 — Une illustration d'une Ford Mustang hybride ? — Spéculation.

22-10-2018 — J'ai conduit le prototype Valeo d'électrique 48V à 8000 € — Urbain uniquement.

21-10-2018 — La Tesla Model 3 bientôt un peu moins chère — 2 Prius ou 1 Tesla ?

20-10-2018 — Sodetrel devient Izivia mais reste loin d'être un leader — Sinon de la recharge lente.

19-10-2018 — La Porsche Panamera GTS passe elle aussi au turbo — Mais avec un V8.

19-10-2018 — Prime à la casse : Bruno Le Maire bien intentionné, mais... — Hybrides rechargeables.

18-10-2018 — Les vélos bientôt soumis à l'obligation d'immatriculation ? — Projet pour 2019.

17-10-2018 — Mercedes S 560 e : une vraie et bonne hybride rechargeable — Vraiment meilleure.

16-10-2018 — 100 000 Tesla Model 3 — Produites !

16-10-2018 — Salon de l'auto : 120 ans de passion et ce n'est pas fini — Plus d'un million de visiteurs !

15-10-2018 — DS3 Crossback E-TENSE, le style avant tout — De l'audace !

14-10-2018 — Valeo XtraVue : une vision d'avance — Le bon côté de la voiture connectée.

13-10-2018 — Audi e-tron ou Mercedes EQC mais la meilleure est la Seat Tarraco — Surprise espagnole.

12-10-2018 — Interdiction des vieux diesels : le plan ridicule de Berlin — Devrait être vite amélioré.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée