Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

Le marché auto allemand invite à investir dans les bornes de recharge

Sam 06/01/2018   —   Grande différence avec la France.
Volkswagen GolfComme en France, il y a en Allemagne une voiture fétiche, qui est tous les ans en tête des immatriculations. C'est la Clio dans l'hexagone, c'est la Golf en Allemagne. Comme dans la plupart des pays de l'Union Européenne, le marché auto a été en croissance en 2017, mais chose rare, la France a fait mieux que l'Allemagne, avec une croissance de 4,7 % contre 2,7 %. Le marché allemand reste cependant 63 % plus important, avec 3,44 millions d'immatriculations de voitures particulières neuves en 2017 (contre 2,11 millions).

Comme en France, l'essence est en hausse, le diesel est en baisse. Le premier a une part de marché de 57,7 %, le second de 38,8 % (47,6 et 47,3 % en France). Alors qu'en 2016, les parts de l'essence et du diesel étaient de 52,1 et 45,9 %. Mais ce qui nous intéresse évidemment le plus sont les immatriculations de voitures électrifiées. En 2017, les allemands ont acquis 55 239 hybrides non rechargeables, 29 436 hybrides rechargeables et 25 056 électriques. Alors qu'en 2016, ils en avaient acquis 34 252 ; 13 744 et 11 410 (respectivement). Ce qui signifie une hausse de 61,3 % pour les hybrides non rechargeables, de 114,2 % pour les hybrides rechargeables, et de 119,6 % pour les électriques.

On remarque d'abord une anomalie, il sevend plus d'hybrides non rechargeables en France qu'en Allemagne (55 239 contre 69 679). On verra là un certain chauvinisme des automobilistes germains, puisque presque tous les hybrides non rechargeables sont de marques asiatiques. Et du côté de l'électrique, l'Allemagne passe enfin devant la France (25 056 contre 24 910). Du fait de la plus grande taille du marché germain, la part de marché de l'électrique y reste inférieure : 0,7 % contre 1,2 % mais la hausse formidable de ce marché ne peut que faire s'enthousiasmer les investisseurs.

En France en effet, les ventes de voitures électriques n'ont progressé que de 9 % entre 2016 et 2017. Alors que la hausse était de 119,6 % en Allemagne. Un vrai boom ! La conclusion évidente est que pour quelqu'un qui veut investir dans la mobilité électrique, par exemple dans les bornes de recharge, il vaut mieux investir en Allemagne qu'en France...

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; borne-recharge-electrique ; commerce-distribution



Dernières actualités de l'écologie automobile :


24-04-2018 — Les bornes de recharge ABB 350 kW honorées en Allemagne — Par la chancelière.

24-04-2018 — ABB arrête la recharge 230V 16A 3,7 kW : trop lente — Un signe positif.

23-04-2018 — Volkswagen I.D. R Pikes Peak, celle qui doit gagner ? — Pour battre les lettons.

22-04-2018 — BMW prévient qu'il va digitaliser ses tableaux de bord — C'est gentil.

21-04-2018 — Dieselgate Volkswagen : une arrestation en Allemagne — Chez Porsche.

20-04-2018 — La police japonaise reçoit une flotte de Nissan Leaf — Vertes, même si en noir et blanc.

19-04-2018 — La chinoise électrique Byton en Europe — Première à Milan.

18-04-2018 — Recharge des véhicules électriques : sans carte ni smartphone — Pratique, mais...

17-04-2018 — Volvo Trucks présente son premier camion tout électrique — Disponible à la commande.

17-04-2018 — Hyundai Nexo : le prix de la mobilité à hydrogène — Conforme à ce qu'on attendait.

16-04-2018 — Automobili Pininfarina, constructeur automobile — Electriques au menu.

15-04-2018 — EVER Monaco, les conversions ajoutent du piment — Pour tous les goûts.

14-04-2018 — Voiture électrique : la Chine achète le meilleur savoir-faire européen — Magna Steyr pour BAIC.

13-04-2018 — GECO Quick 3000 : mieux et moins cher qu'un Twizy ? — Pour la ville.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée