Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

GM/Opel Hydrogen3, le marathon de la pile à combustible en 10 000 km

<GM/Opel Hydrogen310 000 km à l'hydrogène

Traverser l'Europe avec une voiture à hydrogène. Possible, impossible ? C'est très possible puisque BMW l'a fait en 2001 avec une berline 745 à moteur thermique modifié pour fonctionner à l'hydrogène. Mais en cette fin de printemps, General Motors a fait mieux : avec une voiture à pile à combustible. Cette auto, un GM Hydrogen3, développée sur la base d'une Opel Zafira avait déjà été présentée aux médias internationaux en décembre 2002 à Monaco, et elle a déjà subi de très nombreux tests privés sur les circuits d'essais de GM, mais c'était là son premier grand parcours public sur route ouverte, et quel parcours : 10 000 kilomètres.

GM/Opel Hydrogen3Ou presque, l'auto a en effet parcouru 9 696 km de routes européennes, partant de la ville la plus au Nord du continent (Hammerfest, en Norvège), pour se diriger vers celle qui est la plus à l'Ouest (Cabo da Roca, au Portugal). L'évènement ne semble pas en être un, puisqu'une petite Fiat Panda à 8 000 € peut faire la même chose, mais c'est là qu'on réalise que le développement des voitures à pile à combustible n'en est encore qu'à ses débuts. Néanmoins, pour marquer l'importance de ce test, c'est Robert Lutz (directeur du développement produit chez GM, et membre le plus influent du conseil d'administration, à gauche sur la photo) en personne qui a lancé le départ de ce marathon.

GM/Opel Hydrogen3Avec le but de démontrer que la pile à combustible est une technique fiable, et d'une maturité acceptable pour une voiture de série. Le périple ne s'est pourtant pas déroulé sans incidents, puisqu'il a fallu changer 5 capteurs de température, il s'agissait vraisemblablement d'une mauvaise série, et il y aussi eu un problème avec le frein de parking. Mais la pile à combustible, plus précisément un stack de 200 piles à combustibles montées en série, a fonctionné sans anicroche. Car si elle a été changée à mi-parcours, c'est parce que celle montée au départ du voyage n'était pas neuve. La voiture est partie de Norvège avec une vieille PAC, cela faisait partie du test, et les techniciens ont mis une PAC neuve à mi-parcours pour être sur que les journalistes puissent alors essayer une voiture au mieux de sa forme.

GM/Opel Hydrogen3Sur le parcours, la voiture a soulevé l'enthousiasme partout où elle est passée, ci-contre à Londres, ou ci-dessus à Paris, grâce à différentes manifestations réalisées en parallèle (à Paris, ce fut le 24 mai, à la Cité des Sciences de La Vilette). En l'absence de réseau de distribution d'hydrogène, l'approvisionnement en carburant était réalisé par l'allemand Linde, qui a lui aussi fait le parcours avec un camion d'hydrogène liquide, équipé d'une station mobile de distribution. Compacte et légère (250 kg), cette station permet à l'Hydrogen3 de ravitailler en hydrogène liquide à -253°, en seulement quelques minutes, comme si c'était de l'essence à température ambiante !

GM/Opel Hydrogen3Un défaut est cependant que l'autonomie est encore faible. Elle est en effet de seulement 400 km. C'est pourtant avec un réservoir d'un volume de 68 litres, mais il ne peut contenir que 4,6 kg d'hydrogène liquide, qu'il conserve ainsi grâce à une double paroi d'acier qui le fait accuser 90 kg sur la bascule (!). La fiabilité du stockage de l'hydrogène liquide n'est plus vraiment un souci, mais celui de la quantité d'hydrogène qu'il est possible d'embarquer dans une auto suscite encore bien des questions... Mais ce qui mettra tout le monde d'accord, c'est le rendement, que les calculs d'Opel établissent à 36 %, soit pratiquement le double de celui d'un Zafira classique à essence...







Dernières actualités de l'écologie automobile :


23-04-2019 — Hyundai-Kia inventent l'électrique réglable par smartphone — Et un nouveau réseau social ?

22-04-2019 — Singulato iC3, la fille inattendue de la Toyota iQ — Pour les chinois.

21-04-2019 — Kia e-Soul : premier concurrent de l'e-Niro — Une grosse différence.

20-04-2019 — Mazda lance un diesel aux Etats-Unis — Un cas unique ou...

19-04-2019 — Concept Genesis Mint électrique : mieux que BMW — Même si ce n'est qu'un concept.

19-04-2019 — Kia HabaNiro, est-ce le futur Niro ? — Toujours aussi rapide.

18-04-2019 — Rapide E la première Aston Martin électrique — Un tour de force.

18-04-2019 — Renault EZ-Flex, pensé en fonction des besoins — 100 % utile.

17-04-2019 — La police anglaise va détecter l'usage du téléphone au volant — Mieux que la vitesse.

17-04-2019 — Renault City K-ZE électrique, symbole de la décroissance — Pour les chinois.

16-04-2019 — Scandale Volkswagen : Winterkorn enfin inculpé — La justice, bientôt ?

16-04-2019 — Concept Audi AI:ME, une nouvelle piste — A étudier.

15-04-2019 — Autonomie des électriques, Ford travaille aussi sur le chauffage — Comme les autres.

15-04-2019 — Volkswagen ID. Roomzz, le grand SUV électrique — Des électriques pour tous les goûts.