GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Biocarburants, électricité et hydrogène, les carburants renouvelables et les fossiles, pétrole (essence et gazole) ou gaz naturel (GNV et GTL).
greenchris
Messages : 153
Enregistré le : mer. 23 juin 2004, 15:04
Localisation : Savigny sur Orge

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par greenchris »

Juste pour comparer :

Combien l'état perd en taxe sur le GPL, et combien perd-t-il sur le gasoil ?
Attention au pic de pétrole
http://www.oleocene.org
webmaster
Site Admin
Messages : 2502
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par webmaster »

L'état perd plus avec le GPL qu'avec le gazole par automobiliste, mais moins au niveau national. Ca prendrait du temps d'aller chercher les chiffres...
Regardez devant vous, le futur arrive.
greenchris
Messages : 153
Enregistré le : mer. 23 juin 2004, 15:04
Localisation : Savigny sur Orge

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par greenchris »

elji a écrit :L'état perd plus avec le GPL qu'avec le gazole par automobiliste, mais moins au niveau national. Ca prendrait du temps d'aller chercher les chiffres...
Ce qui est important, c'est le budget du pays, non ??
Attention au pic de pétrole
http://www.oleocene.org
zalaad
Messages : 259
Enregistré le : jeu. 05 mars 2009, 20:02

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par zalaad »

+1

La taxation du GPL est peut-être un scandale, mais le plus urgent serait d'arrêter de dépenser des milliards à détaxer le gasoil (et je ne parle même pas du kérosène !!!)
webmaster
Site Admin
Messages : 2502
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par webmaster »

Je le dis à chaque fois, les inégalités et injustices se corrigent dans l'ordre. Il faut d'abord s'attaquer aux plus grosses qui ne concernent qu'un petit nombre de personnes, avant d'afrronter les plus petites qui touchent un tres grand nombre. Parce qu'en faisant autrement, on accentuerait encore le déséquilibre.
Regardez devant vous, le futur arrive.
zalaad
Messages : 259
Enregistré le : jeu. 05 mars 2009, 20:02

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par zalaad »

C'est avec ce raisonnement que l'opinion publique en veut au Hummer, alors que ce sont les Twingo le problème !
webmaster
Site Admin
Messages : 2502
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par webmaster »

Oui, mais comment culpabiliser les conducteurs de Twingo quand il y a des gens qui roulent en Hummer ? Tout est là.
Regardez devant vous, le futur arrive.
Barbidoux
Messages : 29
Enregistré le : mer. 10 oct. 2012, 07:17

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Message par Barbidoux »

Il y a des arguments un peu limite dans cette discussion qui mériteraient d'être éclairés :

Les torchères brûlent quoiqu'il arrive, donc en récupérer ne serait-ce que 20% pour faire avancer une voiture est un progrès, puisque quand elle avance au GPL, cette voiture consomme 0 l d'essence. Le problème est que s'il n'y a pas de débouché, on n'utilise même pas les 20% qu'on pourrait récupérer pour faire du GPL parce qu'il vaut mieux pour les pétroliers tout brûler que valoriser les déchets. En ce sens, ce serait plutôt bien que l'état assure un débouché positif pour tous les produits de raffinage.

Depuis des années que je lis ce site, je vois une haine viscérale pour le GPL et ses utilisateurs qui seraient des profiteurs qui devraient avoir mauvaise conscience. Un petit retour d'expérience permettra peut-être de vous aider à relativiser :
J'ai acheté en 2003 un Renault Espace V6 équipé GPL pour la simple raison qu'il était moins cher qu'un équivalent diesel tout en ayant la moitié de km et que je faisais moins de 8000 km par an (uniquement en famille).
Dès le début, je me rends compte que la station GPL du coin a fermé pas longtemps avant que je reçoive la voiture. La station la plus proche est a 36km loin des mes routes habituelles.
Impossible ensuite de trouver des stations ouvertes 24h/24 hors des autoroutes, donc impossible de faire le plein le soir et le WE quand je suis susceptible de faire des sorties en famille.
Je n'ai pas non plus compté les stations GPL hors service ni les parkings interdits aux GPL en France ou à l'étranger.

Dernièrement, le contrôle technique impose la vérification des réservoirs qui est une vaste fumisterie : il faut soit :
- démonter les réservoirs, les envoyer comme matière dangereuse pour être soumis aux tests de résistance, sachant qu'on paie même s'ils ne réussissent pas les tests...
- démonter toute l'installation et refaire une homologation essence seulement
- échanger les réservoirs pour en avoir des neufs qui passent le contrôle
Dans les 3 cas, c'est pas donné !!!

Je ne fais heureusement pas partie de ceux qui se sont coltiné une culasse tout les 100'000 km, bouffant d'un seul coup 2 fois ce qu'ils ont économiser pendant tout ce temps...

Dans ces conditions, si on pouvait laisser le tarif du GPL où il est, cela permettrait juste de continuer à utiliser un produit qui n'aurait aucun débouché sans ça.

A noter que la rareté du produit dans certaines zones fait le bonheur des distributeurs en zone de non concurrence : l'état ne gagne rien, mais la marge des exploitants est probablement 10x plus élevée pour le GPL que pour l'essence et le gasoil.

Il y a pas si longtemps, tout le monde ne jurait que par le diesel, mais il a suffit que les normes progressent pour que les moteurs essences progressent aussi et deviennent petit à petit compétitif par rapport au diesel. En fait, c'est le turbo et l'injection qui ont fait progressé ces moteurs, pas tellement le carburant employé. Il ne faut pas perdre de vue que le GPL à des avantages intrinsèques sur l'essence et le gasoil : pas d'émission de particules ni de métaux lourds et moins de CO2 rejeté (a qualité de moteur égal).
Qui peut dire ce qu'aurait donné une filière réellement maîtrisée (par les constructeurs et les distributeurs) ? Le GPL n'était pas, à la base, plus mauvais que les autres, même plutôt meilleur !

Vous avez l'impression que l'état fait une faveur aux automobilistes qui roulent au GPL ? J'ai plutôt l'impression que rien n'a été fait pour que la filière devienne intéressante et efficace.

Encore une remarque sur les mesures d'émissions officielles : il faudrait que chaque voiture soit évaluée à froid sur une distance correspondant au trajet moyen des utilisateurs. Dans ces conditions, les diesel afficheraient probablement 30 à 50% de plus qu'annoncé pour la simple raison qu'un moteur thermique ne fonctionne bien qu'une fois qu'il est chaud. Ce n'est pas comme ça que sont utilisés la plupart des petits diesel. Là aussi, le GPL (et le GNV, d'ailleurs) aurait pu être intéressant si on avait vraiment voulu développer la filière.
Répondre