Page 1 sur 2

GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : ven. 06 mars 2009, 19:30
par zalaad
Bonjour,

bravo pour votre article sur le GPL qui va un peu plus loin que ce qu'on peut voir d'habitude, ceci dit il manque un aspect qui me semble essentiel : le GPL est-il toujours brûlé en torchère lorsqu'il n'est pas vendu en carburant ? J'ai beaucoup cherché, mais je n'ai jamais trouvé d'information fiable sur ce point.Si on le brûle toujours, alors, écolo ou pas, autant le brûler dans un moteur, non ?

Maintenant, en admettant qu'on ne sait pas pourquoi le GPL est fiscalement avantagé, une autre question se pose... qui sait pourquoi le gasoil est fiscalement avantagé ?

Cordialement,

Zal

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : dim. 08 mars 2009, 12:03
par webmaster
Viel argument ! Le gaz qui brule en haut des torchères sur les puits de pétrole n'est pas du tout du GPL. On peut s'en servir pour fabriquer du GPL, mais le rendement est dégueulasse, genre avec 100 % de gaz, on obtient 20 % de GPL. Et le reste est jeté, c'est dire qu'en bilan global, une voiture qui rejette 150 g/km de CO2, en rejetterait 750 g/km... Cela se fait de moins en moins, les pétroliers faisaient cela parce que cela ne coute pas cher, mais il y a maintenant d'autres techniques pour récupérer et transformer le gaz des torchères, avec de bien meilleurs rendements.

Cela dit, on n'a jamais vu cela en France. Le GPL vendu en stations dans l'hexagone est fabriqué dans les raffinneries françaises.

Oui, le gazole est historiquement avantagé en France, c'est une inégalité, mais il faut dabord corriger les grosses inégalités qui profitent à un petit nombre (très grande moindre fiscalité du GPL) avant de pouvoir s'attaquer aux petites inégalités qui profitent à un très grand nombre (petite moindre fiscalité du gazole).

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : lun. 09 mars 2009, 11:35
par zalaad
Merci pour l'info sur la provenance du GPL

Pour la fiscalité, oui bien sûr c'est plus injuste pour le GPL, ceci dit au niveau des finances publiques (et de la santé !), l'urgence est plutôt sur le diesel. Comment a-t-on pu arriver à subventionner des Twingo et Fiat 500 diesel, qui passeront 95% de leur vie en ville, là où elles feront le plus de dégâts sur la santé de la population, alors qu'on subventionnait déjà leur carburant ???

Le pire dans tout ça, c'est que quand on compare une C1 essence et une C1 diesel, la diesel est pire à tout point de vue : 55ch au lieu de 68, 109g/co2 au lieu de 106, 1500€ de plus, et des particules... mais on subventionne son carburant après avoir subventionné son achat. Malgré toutes ces subventions, elle reste totalement impossible à amortir par rapport à la version essence, mais elle se vend quand même ! Merci aussi aux constructeurs de vendre une voiture qu'ils savent sciemment être mauvaise pour la planète, pour la population, pour le client !!!

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : mar. 10 mars 2009, 23:57
par webmaster
Non, on ne subventionne pas le gazole, c'est le problème des droits acquis que personne n'ose remettre en cause.

Je ne trouve pas non plus qu'on subventionne les voitures diesel, on subventionne les voitures qui rejettent le moins de CO2, c'est très différent. C'est pas ma faute si le diesel rejette moins de CO2. Les triplettes PSA/Toy bien sûr sont le mauvais exemple, avec leur diesel pourri d'un autre âge, mais sur une caisse genre Laguna, plus représentative de la normalité, s'il n'y avait pas de diesel, il n'y aurait pas de Laguna non plus. Et toutes les concurrentes de la Laguna seraient aussi drolement malades...

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : mer. 11 mars 2009, 21:04
par zalaad
Je ne dirais hélas pas non plus qu'on subventionne les voitures qui émettent le moins de CO2...

Car on se base sur une donnée moyenne, alors que la consommation varie selon le parcours. Les routières sont exagérément défavorisées, car leur consommation réelle est plus proche de la consommation sur route (étant donné leur usage le plus fréquent), donc la consommation moyenne est surévaluée pour elles, alors que pour les citadines c'est l'inverse, on sous évalue leur consommation en se basant sur la conso moyenne au lieu de se baser sur la conso urbaine...

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : ven. 13 mars 2009, 00:27
par webmaster
C'est discutable de se baser sur l'usage supposé des voitures. Sur la côte, je vois plein de grosses voitures et même des Ferrari (!) qui ne font que de la ville.

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : ven. 13 mars 2009, 17:46
par zalaad
Oui, mais il y a moyen de se baser sur l'usage REEL... taxer le carburant, le carburant, et encore le carburant !

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : dim. 15 mars 2009, 12:08
par webmaster
Je suis pour, et c'est pour cela que je suis particulièrement scandalisé par le GPL, qui n'est pas assez cher. Un litre de GPL est 10 fois moins taxé qu'un litre d'essence, c'est une énorme anomalie.

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : dim. 15 mars 2009, 17:43
par zalaad
C'est clair. Mais ce qui manque, c'est un planning : que l'Etat dise j'augmenterais les taxes de telle manière que le carburant coùte par exemple au moins 1,60 en 2010, au moins 1,70 en 2011, au moins 1,80 en 2012, ce qui permettrait au constructeur de planifier des évolutions techniques avec un retour sur investissement assuré (et idem pour le chauffage, ça permettrait de planifier des travaux d'isolation par exemple en étant sûr du délai minimum de rentabilisation)

Re: GPL et transparence : soit, mais au fait, et le diesel ?

Posté : lun. 16 mars 2009, 23:06
par webmaster
Ca... On a toujours dit que gouverner, c'était prévoir, mais les hommes politiques qui effectivement prévoient, j'en vois peu.
Mais je reconnais que c'est difficile tant les gens veulent tout tout de suite.