Une autre façon de voir les "bio"-carburants

Biocarburants, électricité et hydrogène, les carburants renouvelables et les fossiles, pétrole (essence et gazole) ou gaz naturel (GNV et GTL).
peskart
Messages : 318
Enregistré le : ven. 21 oct. 2005, 22:00

Une autre façon de voir les "bio"-carburants

Message par peskart »

webmaster
Site Admin
Messages : 2517
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Message par webmaster »

Ouch !

Bon, j'ai pas le temps de tout lire, mais il mélange tout le cas, la CIA, le soja transgénique, les multinationales...

Ce qu'on peut retenir néanmoins est que les biocarburants ne sont pas la solution finale à tous les problèmes (ça, c'est l'hydrogène), mais qu'en France, il y a pas mal de terre non cultivées où on peut cultiver des plantes pour faire du biocarburant, et que puisqu'on peut yaka, c'est toujours ça de gagné !
Regardez devant vous, le futur arrive.
korvgubben
Messages : 70
Enregistré le : mer. 24 mai 2006, 17:47
Localisation : saint etienne

Message par korvgubben »

Le problème est le même avec d'autres dérivés du pétrole (solvants, colorants, tensioactifs...) et si on mettait en cultures toutes les terres en jachère en France, on pourrait avoir une chimie 100% verte. Le problème c'est qu'en 2006, il manquati 58 millions de tonnes de céréales pour nourrir le monde. Si on se met à faire des biocarburants, il y aura beaucoup de morts.
webmaster
Site Admin
Messages : 2517
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Message par webmaster »

Attention, je vais etre affreux, mais ceci n'est pas le probleme de la France. Les cultures françaises n'iront jamais nourrir les africains qui n'ont pas à manger, et je ne crois pas que personne n'envisage d'aller produire du biocarburant en Afrique pour l'exporter en Europe.

Je ne veux pas rentrer dans des considérations géopolitiques, dans d'autres pays c'est pas comme chez nous, mais dans notre hexagone, on peut produire une quantité appréciable de biocarburant, et je pense qu'on aurait tort de s'en priver.
Regardez devant vous, le futur arrive.
peskart
Messages : 318
Enregistré le : ven. 21 oct. 2005, 22:00

Message par peskart »

Ah bon ? Et le poulet importé (*) d'Europe qui a complètement anéanti la rentabilité des productions locales ? Même au Caméroun les boites de construction locales n'arrivent plus à décrocher de contrats se faisant tout souffler par des boites chinoises avec des ouvriers chinois !

(*) dont le prix a certainement été influencé largement par les subventions puis resubventions dans le cadre des aides que les états Européens accordent aux pays en voie de développement (pour vider leurs congélos à manquant de place pour la production en cours ... ).
webmaster
Site Admin
Messages : 2517
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Message par webmaster »

Je ne crois pas que le nombre de camerounais qui mange du poulet français à midi soit très important... Mais si on peut convertir les quelques paysans qui vendent leur production à l'export, à produire des biocarburants pour le marché hexagonal, je crois que c'est bien.

Mais bon, je le redis, la vrai solution est l'hydrogène.
Regardez devant vous, le futur arrive.
korvgubben
Messages : 70
Enregistré le : mer. 24 mai 2006, 17:47
Localisation : saint etienne

Message par korvgubben »

Attention, je vais etre affreux, mais ceci n'est pas le probleme de la France
Après c'est une question de philosophie : est ce qu'on est des humains avant tout et des français ensuite ou l'inverse ? On hésite pas à mondialiser à tour de bras pour consommer des t shirts chinois faits avec du coton indien, mais quand il s'agit de survie et surtout d'Afrique, il y a plus personne. Alors c'est vrai que d'envoyer de la nourriture fait baisser le revenu des fermiers locaux, mais vus ce qu'ils produisent, pourquoi ne pas leur racheter ces produits à un prix normal par les occidentaux avant de tout redistribuer en plus des cultures sponsorisées des fonctionaires/agriculteurs occidentaux ?

Quand à la solution hydrogène, c'est clair, mais pas avant 20 ans minimum. E t puis il faudra que l'hydrogène soit produit de manière renouvelable à partir d'eau (thermolyse, photolyse ou electrolyse), et en attendant, on semble se diriger vers les biocarburants. C'est paradoxal parce que out le monde est d'accord pour dire qu'il faut agir vite, mais on fait ça au détriment des populations qui souffriraent en premier du réchauffement climatique (hors populations des franges polaires)
patounet
Messages : 177
Enregistré le : lun. 24 oct. 2005, 14:21
Localisation : pannonie
Contact :

Message par patounet »

pour alimenter le moulin...
voici
carpe diem
Yaris 1,3 vvti 2006
Avensis 1,6 1998
korvgubben
Messages : 70
Enregistré le : mer. 24 mai 2006, 17:47
Localisation : saint etienne

Message par korvgubben »

Alors là, soit Greg Rideout est stupide, soit il est manipulé, soit le journaliste interprète. Tout le monde sait que les véhicules qui utilisent les biocarburants emmettent autant de CO2 que les autres. La différence c'est que dans le cas des biocarburants, le CO2 émis avait été piégé par les plantes dans l'atmosphère alors qu'avec du pétrole, il vient de la croûte terrestre.

Comme il y a le cycle de l'eau, il y à celui du CO2.

Image

Et ce qui est inquiétant c'est qu'n utilisant le pétrole, on met petit à petit les 4000 milliards de tonnes de CO2 du sous sol dans l'atmosphère, alors que si on utilise les biocarburants,c'est du CO2 atmosphérique qu'on rejette donc le bilan est nul.

Cela dit, je pense que les biocarburants sont une solution à court terme. Mais je me pose la question : pourquoi le biodisel est interdit en France : est ce parce que 80% du parc auto est diesel et que le manque à gagner pour les lobbies pétroliers erait énorme????
webmaster
Site Admin
Messages : 2517
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2002, 22:51
Localisation : Europe du Sud

Message par webmaster »

Non, les pétroliers n'ont pas peur du biodiesel, ils savent bien que l'offre ne pourra jamais répondre à la demande. C'est plutot les constructeurs qui bloquent pour ne pas avoir de soucis d'après-vente.

Mais il y a plusieurs collectivités qui marchent au biodiesel à 30 %, la C6 de Chirac aussi.
Regardez devant vous, le futur arrive.
Répondre