Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

Combien de temps conduirons-nous ?

Sam 15/07/2006   —   Les voitures automatiques, à qui il suffira de dire sa destination pour s'y rendre, ne seront plus longtemps de la science-fiction.
La question centrale est celle de l'énergie. Une voiture à transmission automatique consomme moins de carburant qu'une voiture à boite mécanique. Ce n'était pas vrai, mais avec les progrès immenses de l'électronique, des systèmes pilotés, robotisés, contrôlés par microprocesseur, ce l'est devenu. Du moins en ville où les changements de rapports sont fréquents. La machine fait mieux que l'homme (sauf peut-être qu'un pilote de F1), et un autre domaine où l'électronique pourrait faire beaucoup, est lors des manœuvres de stationnement. La cirulation urbaine nous montre tous les jours que des automobilistes ne savent pas bien faire un créneau, et doivent s'y reprendre à plusieurs fois.

Il faudrait inventer un système pour qu'une voiture se gare automatiquement, et on y vient. Toyota a été le premier à commercialiser une auto avec une option de ce type (l'IPA sur la Prius), et après Volvo, c'est au tour de Volkswagen de présenter un prototype, sur la base d'un Touran. Ce Touran avec radar d'assistance au stationnement détecte les places de stationnement libres (à gauche et à droite), jusqu'à 30 km/h, et si le conducteur veut s'y arrêter, il lui suffit de se placer en parallèle à la voiture devant l'emplacement libre, d'appuyer sur le bouton, et l'assistance de direction s'enclenche en même temps qu'il passe la marche arrière.

Le conducteur doit cependant encore freiner et accélérer, et un moteur thermique n'aura jamais la progressivité du moteur électrique de la Prius, mais Volkswagen fait pourtant des recherches pour aller plus loin. La Golf ci-contre, dont la photo montre « l'œil » (et il y en a un autre à l'arrière) roule toute seule (ci-dessus) à haute vitesse. Son conducteur ne fait rien, la voiture accélère, freine, tourne, et passe entre les cônes sans en renverser un seul, en allant aussi vite que le ferait un pilote professionnel. Y a t-il un truc ? Oui, la voiture a d'abord fait le trajet à petite vitesse pour en enregistrer tous les paramètres, elle les a ensuite analysé pour calculer les espaces et les trajectoires. L'auto a pour cela besoin d'un récepteur GPS, pour se situer, mais elle ne peut se contenter des informations transmises par les satellites, elle a besoin d'être à proximité d'un récepteur terrestre fixe, pour avoir des données de la précision du centimètre.

Cette Golf a été baptisé GTI 53+1. En mémoire d'une certaine Coccinelle n°53 jadis mise au cinéma par Walt Disney (Herbie). Volkswagen s'en sert pour faire du développement chassis, et notamment concevoir des systèmes ESP encore plus performants... Mais à qui le conducteur devra céder une part croissante de la maîtrise de son auto.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Volkswagen ; technologie