Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

TDI, TGI, TSI, eTSI et eHybrid au menu de la Seat Leon

Jeu 30/01/2020   —   Plus écolo, plus grande, plus chic...
Seat LeonQue de chemin parcouru ! La première Seat Leon reprenait déjà une plateforme de VW Golf, la Golf IV, mais dans l'esprit de tous, elle était inférieure à sa cousine allemande. Il ne devrait plus y avoir beaucoup de gens pour penser cela aujourd'hui. Cette nouvelle Seat Leon est une belle voiture, avec un design d'une sophistication au niveau des meilleures du segment, c'est aussi une grande auto. 4,37 m de longueur. Alors que la Golf VIII ne fait que 4,28 m ! Oui, la Seat Leon est désormais plus grande que la VW Golf, et c'est une information à retenir.
Seat LeonL'empattement aussi est plus long. 5 cm de plus. C'est dire que d'une certaine manière, l'élève s'est émancipé de son maître... Et c'est aussi vrai pour le break, dont on apprécie qu'il soit dévoilé en même temps que la berline (à noter que la version 2 portes est passée à la trappe, comme pour la Golf), et qui atteint désormais 4,64 m, avec un volume de chargement de 617 litres sous la tablette.
Seat LeonSous les capots, aucune surprise, Seat s'est fourni dans la banque d'organes du groupe Volkswagen. Le moteur de base est le 3 cylindres 1 litre, disponible en version 90 ou 110 ch, suivi du 4 cylindres 1,5 litres, avec au choix 130 ou 150 ch. Détails importants, ces moteurs sont à cycle Miller avec des turbocompresseurs à géométrie variable, l'optimisation de la combustion permise par la combinaison de ces 2 technologies permettrait une réduction de la consommation de 10 %. En haut de gamme non hybride, on trouve un 2 litres de 190 ch. Côté diesel, les 2 litres TDI donnent le choix entre 115 ou 150 ch, tandis que la version TGI au gaz naturel, utilise un 1500 de 130 ch.
Seat LeonCôté hybridation, les moteurs essence 1.0L 110 ch et 1.5L 150 ch sont dotées d'un alterno-démarreur en 48 Volts, alimenté par une batterie lithium-ion. On trouve au-dessus une Leon hybride rechargeable, avec un moteur 1.4 TSI qui, associé à une machine électrique, fournit une puissance de 204 ch, et parce qu'il y a une batterie d'une capacité de 13 kWh, cette Seat peut parcourir jusqu'à 60 km sans démarrer son moteur essence. Dernier bon point, cette motorisation hybride rechargeable est disponible aussi bien sur la berline que le break. Alors, tout le monde l'aura compris, cette nouvelle Leon en donne beaucoup !

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Seat ; faible-consommation ; voitures-hybrides-rechargeables