Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

La victoire du soleil sur l'Atlantique

Mar 06/02/2007   —   515 ans après Christophe Colomb, un autre bateau a traversé l'Atlantique sans recourir à la moindre énergie fossile. Mais ce n'était pas un voilier, c'était un bateau à moteur.
Ce bateau était électrique. Plus exactement : électro-solaire. Il s'est ravitaillé tout au long de la traversée par des panneaux de cellules photovoltaïques placés sur son toit, et grâce à une gestion équivalente de ses skippers, il a avancé à un rythme presque constant, 24 heures sur 24. C'est-à-dire que l'énergie électrique récupérée pendant la journée n'était pas entièrement consommée en cette même journée, mais qu'il a été possible d'en stocker la moitié dans des batteries, pour faire avancer le bateau pendant la nuit. Le bateau sun21 parcourait ainsi de 150 à 190 km chaque jour, et il lui a fallu exactement 30 jours pour traverser l'Atlantique, de Las Palmas aux Iles Canaries, jusqu'à l'île de la Martinique, aux Antilles. Le bateau va maintenant se diriger vers le Nord pour se rendre à New York, mais d'ores et déjà, la viabilité de la technologie électro-solaire est établie.

Ce bateau sun21 qui a établi ce record, est un catamaran de 14 mètres de long, et large de 6,6 m. Il s'agit d'un Aquabus C60 du fabricant suisse MW Line. Moteur Nature avait eu l'occasion de faire un tour à son bord lors d'EVS21, à Monaco en avril 2005. La photo du haut a été prise alors que le bateau sortait du port de Monaco, celle de droite le montre à quai, et celle ci-dessous montre un de ses 2 moteurs électriques. En bas, une photo du 2 février 2007 : l'Atlantique est traversé, la terre de Martinique est à l'horizon. Le soleil brille ! De notre petit tour, nous avons retenu une navigation en silence et en douceur, comme dans un voilier par petit vent, mais avec la décontraction d'un bateau à moteur.

Alors que sur un voilier, on est toujours debout pour pouvoir réagir immédiatement à tout changement de vent (surtout pour ce rédacteur qui est très mauvais skipper), on peut naviguer l'esprit bien plus tranquille sur le bateau électro-solaire. Et surtout, on peut avancer même quand il n'y a pas de vent. C'est le rêve de tous les marins, un bateau capable d'avancer par tous les temps, et sans jamais devoir ravitailler. Quelle ironie cependant que la démonstration de la faisabilité de ce rêve soit faite par des suisses ! Ils n'ont que des lacs, mais les suisses montrent au monde, comment naviguer avec un respect parfait de l'environnement. Nous espérons qu'ils feront école chez tous les marins du monde, et aussi que les politiciens noteront leurs performances.

Parce qu'à l'heure où la fiscalité des émissions de CO2 fait l'actualité, il est opportun de rappeller qu'il n'y a pas que les voitures pour polluer. Et que s'il parait difficile (!) de remplacer nos voitures à essence par des voitures solaires, nous voyons qu'il est possible de remplacer un bateau à essence par un bateau électro-solaire. A l'heure où la navigation de plaisance est en plein essor en France (tous les ports des Alpes Maritimes et du Var sont pleins, il n'y a plus une place !), les émissions de CO2 dûes à cette activité sont en hausse, il faudrait réfléchir à la règlementation, la fiscalité, qui permettra de les infléchir. Voici une piste.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; voiture-solaire-photovoltaique ; ecologie