Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Alpina ose critiquer les hybrides rechargeables allemands

Ven 17/07/2015   —   Il n'a pas totalement tort.
Alpina B6 BiturboIl fallait bien que quelqu'un le dise, quand tant de gens le pensent tout bas. C'est un allemand qui ouvre le débat, et c'est logique puisque ce sont eux qui ont le plus à en souffrir. Toutes les voitures hybrides rechargeables allemandes sont construites autour de la même architecture, un petit moteur essence avec un moteur électrique alimentée par une batterie qui donne quelques 30 km d'autonomie en mode électrique. En mode performance, on associe les 2 moteurs, et cela marche super bien, jusqu'à ce que... La batterie soit déchargée. On se retrouve alors dans une grosse voiture emmenée par un petit moteur, et les performances sont médiocres...

Bien sûr, cela arrive rarement dans la circulation courante, mais si on fait une virée sur l'autobahn, les limites sont vite atteintes. Le patron d'Alpina, le constructeur de voitures à très hautes performances, ne s'est pas privé de le faire remarquer au magazine anglais Autocar. Alpina pourrait à moyen terme développer une auto hybride rechargeable, mais il n'oublie pas de préciser que ses clients aiment rouler vite. Avec l'aiguille du compteur à droite du 200. Il faut donc que la technologie progresse, et si cela ne semble pas très écolo, on se réjouira pourtant que les Alpina actuelles soient nettement plus sobres que naguère.

L'Alpina B6 Bi-Turbo EDITION 50 de notre illustration est ainsi homologuée avec une consommation moyenne de 9,4 l/100 km et des émissions de CO2 de 219 g/km. C'est très peu pour une auto de 600 ch, avec une vitesse de pointe de 330 km/h.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; voiture-hybride-rechargeable