Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Peugeot 3008 : tout pour plaire aux clients

Lun 23/05/2016   —   Bon look et bons diesels.
Peugeot 3008Peugeot 3008Il n'y a plus à hésiter. C'était le cas lors du lancement du premier 3008. Un peu SUV, un peu MPV, on ne savait pas où le classer, mais aujourd'hui Peugeot est sûr de lui. Le 3008 de seconde génération est un SUV à 100 % côté look. Face avant massive, garde au sol accrue, il donne tout de suite la couleur. Mais sous cette carrosserie tapageuse, le 3008 est un sage. Seules les roues avants sont motrices. Elles seront toutefois aidées par le Grip Control sur les terrains difficiles. Sous le capot, on a le choix entre 2 essences et 3 diesels, mais ils sont tous raisonnables. 3 cylindres 1,2 L de 130 ch ou 4 cylindres 1,6 L de 165 ch côté essence et côté diesel, des BlueHDi 1,6 L 100 ou 120 ch, ou un 2 L de 180 ch. Du classique, mais c'est ce que demande le marché. La version Hybrid4 n'est donc pas renouvelée, mais c'est parce qu'elle n'a jamais trouvé sa clientèle. L'association diesel-hybride était une bonne idée sur le papier, mais les clients d'hybride sont habitués à l'essence, alors que les clients du diesel ne sont pas habitués à l'hybride. On dira aussi que le mode électrique ne durait pas assez longtemps, et c'est sans doute une des raisons qui a motivé le développement de la motorisation hybride rechargeable qu'on verra en 2019.
Peugeot 3008En attendant, pour affirmer la sobriété de son modèle, Peugeot met en avant la légèreté de la plateforme EMP2, qui permet au nouveau 3008 de faire 100 kg de moins, un aérodynamisme leader sur le segment malgré la face avant verticalisée avec un SCx de 0,76 m² et, c'est le point le plus critiquable, l'emploi de pneumatiques à Ultra Basse Résistance au Roulement (UBRR). La version diesel la plus sobre ne rejette ainsi que 100 g/km de CO2. On préfère remarquer que le diesel le plus gourmand (en boite automatique) ne rejette que 121 g/km, et l'essence (lui aussi en boite auto) 129 g/km de CO2.

Le point fort du 3008 sera une nouvelle fois son poste de conduite. Tout digital, avec un écran de 31,2 cm en face des yeux, et un autre de 20,3 cm au centre. Ces écrans sont totalement reconfigurables, et celui du tableau de bord peut afficher aussi bien la navigation qu'une instrumentation conventionnelle. Et le pratique n'a pas été oublié avec un coffre au volume accru de plus de 20 %, sur un plancher de hauteur réglable, et aussi coulissant. Alors certes ce n'est plus hybride, mais il y a tout ce que demande les clients d'un SUV, et même plus.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; faible-consommation