Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Le sénat invente une vignette de libre circulation pour les voitures de collection

Sam 13/03/2021   —   Sans aller au bout des choses.
Lancia Appia coupéA l'assemblée nationale, il y a peu de surprise, puisque l'ordre du jour, et donc tous les sujets débattus, sont définis par la majorité, c'est à dire le gouvernement. Le sénat par contre est libre de fixer les questions qu'il veut aborder, et peut donc légiférer sur tous les sujets, même là où on ne l'attend pas. La chambre haute vient ainsi de voter un texte pour autoriser, sauf pour les trajets domicile-travail, la circulation des voitures de collection dans les ZFE, ces zones où théoriquement, seules les voitures les moins polluantes sont autorisées à circuler. Ce serait avec une vignette, et au nom de la culture et de la sauvegarde du patrimoine, dont les voitures anciennes font partie. L'idée est plutôt bonne. Avant la pandémie, on se rappelera que quelques entrepreneurs dans le secteur du tourisme avaient garé des 2CV dans des endroits stratégiques de Paris, et que les touristes japonais adoraient se photographier devant ces symboles de l'automobile française.

Mais comment concilier les objectifs d'amélioration de la qualité de l'air, en autorisant la libre circulation de voitures sans filtres à particules, ni même aucun catalyseur ? Il n'y a qu'une seule solution, qui est dans la réduction drastique du nombre de voitures polluantes en circulation. C'est pour cela qu'on a créé les vignettes Crit'Air et les zones à circulation restreinte. Le sénat a fait une énorme erreur, qui a été se baser sur le droit existant, très mal fait, puisqu'il définit comme pouvant être de collection, n'importe quelle auto de plus de 30 ans.

Les collectionneurs font pourtant bien la différence entre une Citroën DS, une Ford Mustang des bonnes années (1964-1973), un coupé Lancia des années 1960 (illustration) et une Peugeot 405 ou une Renault 21. Le législateur doit faire de même. Par exemple, en ne considérant une voiture comme de collection que si elle a plus de 40 ans, ou que si sa production a été limitée. Cela fait, on pourra débattre de la proposition du sénat. On espère que c'est ce que fera l'assemblée nationale, vers qui le projet de loi a été transmis.


Laurent J. Masson.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; politique-transport_France