Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Les français pour des autos propres

Sam 30/09/2006   —   Un nouveau sondage vient appuyer l'idée que les automobilistes français sont des écologistes en puissance. Ils n'ont même jamais été aussi nombreux à se déclarer ainsi.
L'étude a été commanditée par la société Direct Assurance, elle a été réalisée par l'Ifop au début de ce mois. Deuxième du genre, puisqu'une première étude avait été réalisée en 2004, cette enquête 2006 traduit une prise de conscience significative de nos concitoyens, puisque si le pourcentage de ceux qui déclarent souffrir de la pollution automobile était de 46 % en 2004, il est de 53 % aujourd'hui. Soit 15 % de hausse, alors que ni le traffic, ni les émissions n'ont augmenté pareillement. Au contraire, le parc se renouvelle, et la voiture moyenne en circulation en 2006 est plus propre que celle de 2004. Les français deviennent exigeants en terme d'environnement, et c'est tant mieux. Mais le plus beau est qu'ils reconnaissent aussi leurs torts. 30 % des automobilistes reconnaissaient polluer en 2004, ils sont 40 % aujourd'hui.

Mais que proposent les gens pour améliorer encore les choses ? D'abord l'usage de biocarburants, avec 89 % des conducteurs qui se disent prêts à l'achat d'une auto roulant au biocarburant, et ensuite l'hybridation, avec 81 % des conducteurs prêts à acheter une hybride essence/électrique. Les français font bien la distinction entre les deux. L'hybride permet une réduction de la consommation, c'est fabuleux, mais le vrai changement est dans l'emploi d'un carburant non pétrolier.88 % des conducteurs se déclarent même prêts à changer de carburant pour leur véhicule actuel si on leur donnait le choix, alors qu'ils n'étaient que 74 % il y a 2 ans. Et 57 % seraient même prêts à faire ce changement si le carburant propre était 10 % plus cher que les carburants pétroliers actuels. Mais chut ! Cela, il ne faut pas le dire à Thierry Breton. Les personnes interrogées sont d'ailleurs 60 % à réclamer des réductions fiscales pour les biocarburants. Les français sont donc prêts à faire un effort, mais l'état doit les accompagner.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; ecologie