Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

De l'hydrogène à la sortie de l'avion

Mer 30/05/2007   —   L'aéroport d'Orlando, en Floride, vient de mettre en service des nouvelles navettes pour le transport de certains de ses passagers. Elles sont très propres.
Sans en avoir l'air pourtant. Les camionnettes à carrosserie spéciale sur chassis Ford Série E tournent à des milliers d'exemplaires sur tous les aéroports américains depuis... Plus de 20 ans, et leur apparence n'a que très peu changée. Mais si ces camionnettes ressemblent aux autres, elles possèdent une caractéristique qui les différencie totalement : elles ne rejettent pas, ou quasiment pas, de CO2. Et quasiment pas non plus de polluants atmosphériques. En adoptant l'hydrogène, le moteur V10 de 6.8 litres (allumage commandé, suralimenté par un compresseur volumétrique) est devenu le plus propre de tous les moteurs à combustion interne que Ford ai jamais construit. Ces véhicules n'ont pu entrer en service qu'après l'ouverture d'une station distribuant de l'hydrogène, et ainsi l'aéroport d'Orlando copie celui de Munich, où 2 autobus M.A.N. tournent à l'hydrogène depuis plusieurs années.

Il s'agit dans les 2 cas de moteurs monovalents, qui ne peuvent accepter aucun autre carburant que l'hydrogène, l'optimisation de leurs mécaniques est à ce prix. Ford a déjà livré 10 de ces minibus à hydrogène au Canada, et avec ceux qui arrivent en Floride, il se pose avec un intérêt croissant la question de l'hydrogène dans les moteurs à combustion interne. Ces véhicules en effet, démontrent tout de suite, et pour beaucoup moins cher qu'une pile à combustible, le potentiel de l'hydrogène comme carburant non émetteur de CO2. Quand les techniques de production d'hydrogène écologique se développent à vitesse grand V (hydrogène solaire, ou à partir de la biomasse), nous voudrions qu'on en prenne conscience en France comme dans les autres pays.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Ford ; hydrogene-combustion-interne