Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

La commune choisit Uber plutôt que des autobus

Jeu 18/05/2017   —   Meilleur service pour moins cher.
InnisfilLa ville d'Innisfil se situe au Canada, à 80 km au Nord de Toronto. Commune de 36 000 habitants, elle avait réfléchi l'année dernière à la mise en place d'un nouveau service de transport public par autobus, et... Après diverses études du projet, elle a préféré conclure un partenariat avec Uber et des taxis pour prodiguer un meilleur service, à un moindre budget. Il était question de mettre en service 2 autobus. Achat des véhicules, entretien et parking, frais de carburant et rémunération toutes charges comprises des chauffeurs, la facture annuelle aurait été de 610 000 dollars canadiens (~401 000 €). Mais la municipalité a choisi d'économiser la moitié de cette somme, en s'associant avec Uber, et en subventionnant le coût de chaque déplacement. Selon le trajet, les gens paieront de 3 à 5 $, et la ville ajoutera de 5 à 20 € pour aboutir au prix total du déplacement. On ne pourra plus payer en monnaie, il faudra avoir un smartphone et une carte de crédit, mais dans cette commune excentrée où la demande de transports publics est faible, il est financièrement nettement plus avantageux de faire ainsi.

On ajoutera que le service sera supérieur, avec le trajet effectué dans une voiture individuelle plutôt que dans un autobus, et des horaires à la demande plutôt que fixes. On rapprochera enfin la reflexion de cette commune canadienne, avec notre article de prospective sur l'avenir du chemin de fer. Les transports en commun ont été inventé au XIX°siècle, et au XX°siècle, ils n'ont fait que grossir, avec des trains de plusieurs centaines de tonnes. La personne voyageant seule y est prise dans la masse. L'avenir est au service individualisé.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; transports-en-commun