Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Bosch vante les mérites de l'essence synthétique

Ven 01/09/2017   —   Et s'il avait raison ?
Essence synthétique BoschDes voitures qui ne rejettent plus de gaz à effet de serre, des voitures qui ne rejettent plus de particules, c'est ce que tout le monde souhaite, et il y a plusieurs manières d'y parvenir. La méthode mise en avant le plus souvent, est la suivante.

Le remplacement de tous les véhicules en circulation par des modèles électriques, sur batterie ou pile à combustible alimentée par de l'hydrogène. C'est l'objectif (rarement évoqué franchement) du bonus-malus, qui dirige les acheteurs de voitures neuves vers des autos zéro émission. Les restrictions de circulation en zone urbaine tendent au même but, jusqu'à l'interdiction de vente des voitures à moteur à combustion interne, que Nicolas Hulot a annoncé pour 2040. L'interdiction de circulation de toutes les voitures qui ne sont pas zéro émission devrait suivre de peu.

Le plan B de Bosch

Toutes les voitures restent en circulation. Personne n'a besoin de changer son véhicule, sinon parce qu'il est trop vieux ou usagé. Le changement est dans le carburant. L'essence synthétique est produite à partir d'une électrolyse de l'eau, avec de l'électricité certifiée d'origine renouvelable, et qui donne de l'hydrogène, auquel on rajoute du carbone issu des multiples industries où il est un résidu, ou un sous-produit. On peut aussi prendre du carbone dans l'air, en récupérant le CO2 de l'air ambiant. Ce carburant de synthèse étant très soigneusement préparé par des chimistes, il est beaucoup plus pur que du pétrole, et sa combustion ne dégage aucune particule. De plus, en faisant varier le rapport entre carbone et hydrogène, on peut faire aussi bien de l'essence, que du gazole ou du kérosène.

Alors bien sûr, si la fabrication de ces carburants de synthèse ne pose aucun problème technique, la question du coût est loin d'être réglée... Et le rendement énergétique global n'est pas reluisant, même si ces 2 points sont susceptibles de progresser grandement. Ce qu'il faut voir cependant, et ce que Bosch veut souligner, sont les économies potentielles.

Il y a en France moins de 300 000 voitures électriques, contre plus de 30 millions de voitures essence et diesel. Si on voudrait inverser cette situation, les sommes qu'il faudrait investir dans les infrastructures électriques (production et distribution) sont colossales. Alors que toutes les infrastructures de distribution de carburants liquides sont déjà en place...

Bosch ouvre le débat, il fait bien. L'Allemagne finance déjà un programme de recherche sur les carburants de synthèse neutre en carbone, d'autres pays pourraient explorer le sujet.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : equipementiers ; carburant-energie ; ecologie







Dernières actualités de l'écologie automobile :


26-03-2019 — Tests hivernaux réussis pour les futures BMW i4 et iX3 — Les BMW avec 0 cylindres.

25-03-2019 — Le downsizing aussi en compétition chez Audi — 4 cylindres en moins.

24-03-2019 — La Tesla Model Y à partir de 56 000 € — Toujours sans concurrence, mais...

23-03-2019 — Porsche Cayenne Coupé : les clients vont-ils hésiter ? — Face à la Taycan.

22-03-2019 — MAN e-TGE, cher fourgon électrique — Intérêt limité.

22-03-2019 — Recharge bidirectionnelle des électriques : quand la France bloque le progrès — Renault va à l'étranger.

21-03-2019 — Lave-glace : une amélioration de Skoda — Pratique.

21-03-2019 — Des moteurs Suzuki sous des capots Toyota — Et des Suzuki made by Toyota.

20-03-2019 — Comment Fisker entend battre Tesla et Polestar — Avec un SUV à 40 000 $.

19-03-2019 — Le Ford S-Max EcoBlue diesel plait à la police allemande — Satisfaire les besoins avant tout.

18-03-2019 — DeVinci DB718, le roadster électrique français — Fabriqué dans le Tarn.

17-03-2019 — Volvo va baisser la qualité de ses voitures — Et les prix aussi ?

16-03-2019 — Tesla Model Y crossover sans surprise — Mais pas sans intérêt.

15-03-2019 — Aramco invente une technologie qui stocke le CO2 dans l'auto — Au lieu de le rejeter à l'échappement.