Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Lotus sous le contrôle du chinois Geely

Dim 01/10/2017   —   Electrique à venir ?
Lotus Evora GT430Lotus, la petite marque anglaise, aura plusieurs fois changé de propriétaire, depuis la mort de son fondateur. Plusieurs grands constructeurs auront eu la possibilité de le reprendre, dont GM, Toyota ou PSA, mais c'est finalement Geely qui a choisi de franchir le rubicon, et d'acquérir une majorité de contrôle. Le projet avait été annoncé au printemps, il est aujourd'hui concrétisé. La société chinoise Geely détient 51 % du capital de la société anglaise Lotus. Et c'est bien !

Pour s'en prouver, on regardera Volvo, acquis par Geely en 2007, et qui dispose aujourd'hui d'une gamme renouvelée, laquelle a entrainé une jolie hausse des ventes. Et ce qui nous intéresse tout particulièrement à MoteurNature, est que Volvo a de solides ambitions dans la voiture zéro émission. La nouvelle plateforme du constructeur suédois a été prévue dès le départ pour être électrifiée, et elle le sera bientôt. Sans oublier que Volvo vend des hybrides rechargeables depuis plusieurs années. Pareil engouement pour la propulsion électrique est-il envisageable chez Lotus ?

Tout indique à le croire, puisque Geely a plusieurs fois affirmé qu'il voulait devenir un leader de l'électromobilité, et qu'il vendrait plus d'un quart de million de voitures électriques par an avant 2020. cela sous sa propre marque, mais aussi avec Volvo, et la nouvelle marque Lynk & Co. On rappellera alors que Lotus a une certaine expérience des voitures électriques, puisque c'est lui qui fabriquait les Tesla roadsters, avant que le californien ne se dote de sa propre usine. Lotus avait aussi réalisé en 2010, un prototype hybride rechargeable sur base Evora. Le manque de capital avait empêché ce projet d'aller plus loin, mais avec les ressources de Geely, Lotus pourrait enfin concrétiser... On pensera aussi que c'est sa dernière chance, parce qu'aussi bien l'Elise que l'Evora ne peuvent cacher le poids des ans... Mais si quelqu'un peut faire une super sportive électrique, c'est bien Lotus. On y croit !


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Lotus ; industrie-production