Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

8 minibus au H2 en Floride

Mer 12/01/2005   —   Après la présentation de ces minibus à l'automne, Ford est maintenant fier d'annoncer qu'il a trouvé son premier client.
Van Ford V10 hydrogeneCe client, c'est la Floride. Cet état des Etats Unis tente en effet de se distinguer dans la course à l'hydrogène où sont déjà lancés plusieurs autres états, mais ce n'est pas facile. La Californie a déjà plus de 10 véhicules à pile à combustible en circulation, New York en a 2, idem Washington D.C., tandis que le Michigan possède un centre de recherche, mais sous quelques mois, il faudra compter avec la Floride puisque cet état aura alors 8 minibus Ford à hydrogène dans son parc véhicules. Mais soyons clairs dés le début, il ne s'agit pas de véhicules à pile à combustible. Loin de là. Ces minibus sont développés sur une base d'utilitaire Ford E450, et ils reprennent le maximum de pièces de l'utilitaire de série.

Bill Ford un van Ford V10 hydrogeneA commencer par le moteur, qui n'a rien d'électrique, puisqu'il s'agit d'un gros V10 de 6.8 litres de cylindrée. Modifié pour fonctionner à l'hydrogène, ce véhicule ne se distingue pas à la conduite de la version à essence dont il est le cousin. Vendus en configuration 12 places, ces minibus sont équipés d'un réservoir d'hydrogène de même taille que le réservoir d'essence habituel (98 litres). A la pression modérée de 350 bars, l'autonomie est à peine supérieure à 200 km, mais Ford travaille déjà à une version avec un réservoir de plus grand capacité, et peut-être aussi à une pression plus élevée.

Notre illustration ci-contre : Bill Ford à l'intérieur d'un de ces minibus.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Ford ; hydrogene-combustion-interne ; transports-en-commun