Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

L'essence chère, il faut s'y faire

Mer 17/08/2005   —   Logique : la hausse du prix du pétrole brut se répercute sur les produits raffinés : les prix des carburants à la pompe augmentent. Certains hommes politiques en profitent pour se faire de la pub.
Si l'essence augmente, le governement doit baisser le montant des taxes sur les carburants (la fameuse T.I.P.P.) pour adoucir les effets de cette hausse ! Si les recettes des taxes sur les carbuarnts augmentent, l'état doit redistribuer aux français cet argent indûment perçu ! On entend beaucoup de choses farfelues en ce moment, et c'est là qu'on constate que beaucoup de gens, même hauts placés, n'ont pas encore compris que le pétrole est une ressource en quantité finie, que cette quantité diminue chaque jour de plus de 80 millions de barrils, et lorsqu'il n'y en aura plus, il n'y en aura plus. Alors, c'est vrai que ce moment fatidique ne surviendra que dans plusieurs dizaines d'années, mais pour le préparer, ce serait une folie que maintenir le coût des carburants à un prix constant en réduisant les taxes qui leur sont applicables.

Les carburants augmentent, ils augmenteront encore l'année prochaine, et il appartient dés aujourd'hui à chaque automobiliste d'anticiper cette hausse, en se servant moins de sa voiture, ou en s'équipant d'un modèle plus frugal en carburant.

Une bonne nouvelle cependant pour les automoblistes français : c'est pire en Angleterre, puisque le gazole y est à 1,35/1,40 € le litre. Une mauvaise nouvelle pour tous les français ensuite : l'électricité va augmenter. Forcément. Quand le prix de l'uranium se renchérira (les réserves sont estimées à 60/70 ans au rythme de consommation actuel), il faudra augmenter corrélativement le prix ce qu'on fabrique avec cette matière. Alors pendant que ceux qui ont la vue courte attendent du gouvernement un ajustement, ceux qui voient loin attendent des investissements et une politique d'orientation vers les énergies renouvelables : bio-carburants et hydrogène. C'est l'occasion !


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; carburant-energie