Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Dans le ciel aussi, la nuit est + toxique

Dim 18/06/2006   —   On sait de longue date que la pollution automobile a un effet beaucoup plus toxique la nuit, des chercheurs viennent d'établir qu'il en est de même pour les avions.
C'est Davis Travis qui avait mis la puce à l'oreille des chercheurs. Quelques jours après les évènements du 11 septembre 2001, ce professeur de l'université du Wisconsin, avait clairement identifié une élévation de l'écart de température entre le jour et la nuit. La cause de cette bizarrerie ? Tous les avions commerciaux avaient été interdits de vol aux Etats-Unis pendant trois jours. Pour comprendre précisément ce qui s'était passé, une équipe de chercheurs anglais, sous la direction de Nicola Stuber, de l'université de Reading, ont réalisé une étude dans le Sud-Est de l'Angleterre, dans la zone que traversent tous les vols transatlantiques. Publiée par le magazine Nature dans son édition du 15 juin, les résultats de cette étude sont absolument édifiants.

Les avions émettent des gazs à effet de serre, en quantité énorme, mais en sus de cela, un avion qui traverse le ciel laisse derrière lui une trainée de condensation. Cette trainée a un double effet. D'une part dans la journée, elle bloque la lumière du soleil, et d'autre part, elle piège dans la basse atmosphère les rayons infrarouges émis par la Terre. C'est cela le plus mauvais, car cela ajoute au réchauffement climatique. Et on le savait déjà, mais ce qu'on ignorait est qu'il y avait une différence énorme en fonction de l'horaire, et de la saison. Dans la zone étudiée en effet, les vols de nuit représentent 25 % du traffic, mais causent 80 % des effets nocifs du réchauffement ! Même topo pour l'hiver, avec les vols de décembre, janvier, février qui ne représentent que 22 % du traffic, mais causent près de 50 % du réchauffement.

L'écologiste en conclut que s'il doit jamais prendre l'avion, il ne faut le prendre qu'en été, et de jour. Mais en sus des émissions de CO2 désastreuses des avions, n'importe quel autre moyen de transport est préférable.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; ecologie