Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Le roi Honda est multi-talentueux

Jeu 28/09/2006   —   Champion des technologies respectueuses de l'environnement, Honda aborde le salon de Paris avec un véritable feu d'artifices.
Le meilleur pour commencer, la pile à combustible (PAC). La voiture ci-contre, la Honda FCX Concept, qui était une maquette au salon de Tokyo de l'année dernière, est désormais une voiture qui roule, et qui a été chronométrée à plus de 160 km/h. Et sans autre rejet que de la vapeur d'eau ! Elle est de plus capable de démarrer par – 30 °, et son autonomie qui était annoncée à 560 km l'année dernière, a été augmentée à 570 km. Le rendement énergétique de l'auto est plus qu'excellent puisqu'il est d'environ 60 %, soit deux fois mieux qu'une voiture hybride, et à la lecture de ses caractéristiques, nous retenons la puissance de la PAC, 100 kW, qui est supérieure à celle du moteur électrique, 95 kW.

Si le futur appartient à la PAC et l'hydrogène, le présent est au diesel, et Honda présente un nouveau système de dépollution extremement performant. On sait que les rejets de dioxyde d'azote (NOx) sont le dernier problème du diesel. Mercedes l'a résolu avec un système d'injection à l'échappement d'un additif à base d'urée, l'Adblue, mais Honda fait mieux, en présentant un système qui n'a besoin d'aucun additif. Le principe (simplifié) est de convertir une partie de ces dioxydes d'azote en ammoniac, pour se servir ensuite de cet ammoniac pour convertir les dioxydes d'azote restant en azote simple, non toxique puisqu'il est le premier constituant de l'air ambiant. Mercedes avait travaillé sur cette technologie, qui est très fiable en laboratoire, mais ne l'avait pas retenue car trop aléatoire dans les conditions d'usage très variées d'une voiture. Honda serait donc parvenu à la maitriser, mais c'est au prix d'une adaptation complète de son moteur.

Quelques unités de la voiture à hydrogène seront disponibles en 2008, le nouveau diesel plus propre apparaitra sensiblement au même moment, mais la voiture ci-contre sera disponible dés la fin de cette année au Brésil (mais, pas ailleurs). Il s'agit d'une Civic Flex-Fuel, capable de rouler aussi bien à l'éthanol pur, qu'à l'essence brésilienne, laquelle est déjà coupée avec 22 % d'alcool (ce qui est un record). C'est une technologie totalement développée par Honda, comme toutes celles décrites dans cet article, et Honda continue en sus à développer le classique moteur à essence. C'est avec un VTEC amélioré qui, sur la base du 4 cylindres 2.4 litres de série, a une consommation inférieure de 13 %. Honda va même plus loin, avec un prototype de moteur High-Expansion-Ratio, dont la course du piston est de longueur variable. Ce serait similaire au moteur à cylindrée variable de la petite société française MCE-5. En investissant autant en R&D, Honda, premier motoriste mondial, entend bien conserver sa place, on ne sait d'ailleurs qui pourrait la lui ravir.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Honda ; technologie ; industrie-production