Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Hummer O2, la victoire de l'oxygène

Sam 02/12/2006   —   A la veille de l'ouverture du salon de l'auto de Los Angeles, on a annoncé le gagnant du concours de design écologique qui lui est associé.
Le Hummer a gagné. Quelle ironie ! Pour raison politique, Hummer, la marque des plus gros et plus lourds 4x4, la victoire de n'importe qui d'autre aurait été préférable, mais parce qu'ils ont eu une bonne idée, le pragmatisme requiert de s'intéresser à ce concept Hummer O2. La bonne idée, c'est l'ajout de l'élément photosynthèse à une automobile. Une voiture essence ou diesel rejette du dioxyde de carbone (CO2), les plantes l'absorbent pour en faire de l'oxygène, mais problème, il n'y a pas assez de plantes pour absorber tout le CO2, et la planète se réchauffe. D'où l'idée de mettre des plantes dans une voiture, avec le principe de pollueur/dépollueur.

L'équipe de designers/concepteurs (ci-dessus) aurait pu prendre une voiture de série est la recouvrir de gazon, mais cela s'est déjà vu. Il fallait faire mieux, et ils sont pour cela partis d'une voiture à pile à combustible (PAC). Soit à la base une voiture qui ne rejette rien d'autre que de la vapeur d'eau, et qui par l'ajout de plantes, devient un moyen de lutte contre le réchauffement climatique. Ces plantes sont des algues, qui sont intégrés à l'intérieur de panneaux de carrosserie réalisés en matière transparente pour laisser passer la lumière. Des soupapes pilotées par une puce électronique laissent entrer le CO2, et ressortir l'oxygène. La voiture dépollue en circulant pendant que sa propulsion ne pollue pas, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, sinon que cette voiture appartient au domaine du rêve.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : General-Motors ; salon-automobile