Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Un gros pick-up US sans essence ni CO2

Mar 26/02/2008   —   Dans la lutte contre le changement climatique, les gros pick-ups américains, à priori, ne sont pas la solution. Mais en les faisant fonctionner à l'hydrogène ?
Le Centre de recherches sur l'hydrogène (CHR) de la Caroline du Sud est l'élément scientifique de l'Alliance pour l'hydrogène et les piles à combustible en Caroline du Sud, une association professionnelle largement inconue en Europe, mais à laquelle des entreprises qui croient en l'hydrogène, comme BMW ou Toyota, participent depuis plusieurs années. L'actualité est que le CHR vient de s'équiper de son premier véhicule à hydrogène, un gros pick-up 4 portes, et 6 places. Il s'agit d'un Chevrolet Silverado dont le moteur V8 a été modifié. La conversion a été effectuée par la société ETEC à partir d'un V8 de 6 litres de cylindrée. Tout le système d'alimentation est original, et le calibrage a été effectué par Roush, le préparateur Ford bien connu (aux Etats-Unis). Pour compenser la combustion très différente de l'hydrogène, le moteur a reçu l'appoint d'un compresseur volumétrique, mais cela ne suffit pas pour compenser les failles d'une conception moteur non adapté à l'hydrogène.

La puissance chute de 300 à 195 ch, alors que le V8 est monovalent (il ne fonctionne qu'à l'hydrogène), quand BMW fait mieux avec des moteurs bivalents (fonctionnant aussi bien à l'hydrogène qu'à l'essence). C'est là qu'on voit que le constructeur de Munich a plus de 30 ans d'expérience avec l'hydrogène... Néanmoins, le CHR dispose désormais d'un véhicule sans émissions de CO2, et c'est déjà beaucoup. Il n'est cependant plus guère utilisable comme pick-up, puisque les réservoirs, 3 grosses bonbonnes d'hydrogène à 350 bars, occupent presque toute la benne. Avec une contenance de 10,5 kg d'hydrogène, on a mesuré une consommation de 4,4 kg/100 km en ville, et 3 kg/100 km sur la route. C'est énorme, mais il faut rappeller que le véhicule fait plus de 6 mètres de long, et qu'il pèse 2864 kg à vide, avec l'aérodynamisme d'une brique. Il n'y a pas de miracle, à l'essence, c'est un engin qui use facile 25 l/100 km. Ce n'est pas tout le monde qui a les moyens d'en posséder un, il en sera de même quand il n'y aura plus de pétrole, et qu'on voudra faire rouler les autos à l'hydrogène.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : equipementiers ; hydrogene-combustion-interne