Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Nurburgring : l'hybride a eu du mal

Jeu 29/05/2008   —   La Gumpert hybride a bien participée à la course d'endurance de 24 Heures, mais ce fut difficile !
Nous l'annoncions avec joie la semaine dernière, un prototype Gumpert Apollo hybride de 630 ch allait participer aux 24 Heures du Nurbrurgring. C'est avec la même joie que nous écrivons cette semaine que la propulsion électrique a fonctionné sans soucis, et que Heinz-Harald Frentzen a franchi la ligne d'arrivée avec le moteur essence coupé, roulant sur le seul moteur électrique. Cela dit, la voiture n'a pas été classée, ayant parcouru une distance insuffisante.
Le team s'était déclaré tard, et la voiture manquait clairement de préparation. Plusieurs gros problèmes ont bloqué l'auto au stand pendant plusieurs heures. Mais le team souligne qu'il n'y a eu aucun problème avec la propulsion électrique, ni avec la récupération d'énergie dans les freinages.

On espère que la petite équipe aura les moyens de revenir l'année prochaine, car sans eux, cette course n'est pas tellement autre chose... Qu'une vitrine géante du talent de Porsche. 8 Porsche dans les 10 premiers à l'arrivée, dont aux 3 premières places (ci-contre, la gagnante, une GT3 RSR). A noter que la première diesel est 13°, une BMW 320d, tandis que le prototype Lexus LF-A, dont on attendait beaucoup avec son V10 de plus de 500 ch, n'est arrivée que 121°, à plus de 30 tours de la BMW. Côté statistiques enfin, des 217 voitures engagées, 14 étaient des diesel, et 5 n'ont pas été classées (donc 35 % d'échecs), alors que 141 essence furent classées sur 203 (soit 31 % d'échecs).

Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; competition-manifestation ; voitures-hybrides