Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

GPL : la vérité arrive timidement

Jeu 26/06/2008   —   La normalisation est en vue. Le GPL cesse enfin d'être considéré comme un carburant écologique par un journal de grande diffusion.
L'hebdomadaire Auto Plus (en kiosque, 1,80 €) consacre cette semaine un article de 6 pages sur l'opportunité de passer au GPL ou au superéthanol E85, des carburants moins chers. Le magazine constate la rentabilité du GPL, du fait de l'exceptionnelle défiscalisation dont il jouit, mais il ne dit pas un mot sur ses prétendues vertus écologiques. Il fait bien. Il y aura toujours des grandes gueules pour clamer que les voitures au GPL polluent moins qu'en roulant à l'essence, mais quand il faut le prouver avec des chiffres, il n'y a absolument plus personne. Même pas le Comité Français du Butane et du Propane, l'organe officiel du lobby du GPL. Le CFBP a fait réaliser récemment un site pour vanter les mérites du carburant qu'il a le but de promouvoir, c'est le garage de Patrick, un site qui se veut amusant, et qui l'est peut-être, mais qui ne fait pas mieux qu'Auto Plus. Il ne fournit en effet aucun chiffre, aucune donnée, sur les réductions (si elles existent) d'émission de gaz à effet de serre, ou de polluants toxiques, qu'on mesurerait sur une voiture neuve convertie au GPL.

La pollution des gaz d'échappement se mesure pourtant très bien, avec une sonde dans un laboratoire... Les normes antipollution sont un bon moyen pour juger des performances environnementales d'une auto. La norme actuellement en vigueur s'appelle Euro 4, et la prochaine, plus stricte, est l'Euro 5. Elle entrera en vigueur l'année prochaine. Mais certains constructeurs ont décidé de la devancer, et proposent dés aujourd'hui des voitures respectant la norme de l'année prochaine. Des modèles essence et diesel, on les trouve chez Audi, Fiat, Honda, Mercedes, Volkswagen... Mais aucune voiture au GPL n'a encore à notre connaissance obtenue la certification Euro 5 : cela nous permet d'écrire qu'au jour d'aujourd'hui, une Audi A4 TDI 140 ch (diesel Euro 5) est plus écologique, que n'importe quelle auto au GPL. Quelqu'un a t-il des chiffres pour prouver le contraire ? Nous ne savons quand sortirons les voitures GPL Euro 5, mais nous savons que les diesels Euro 6 sont déjà en test, et qu'un constructeur prestigieux prévoit de les mettre sur le marché bien avant l'entrée en vigueur de la norme.

Oui, rouler au GPL est rentable. Mais les raisons de la défiscalisation de ce carburant ne sont pas plus durables que lui, pur produit fossile, accidentellement bon marché du fait d'un outil de raffinage mal adapté. Le Volkswagen Sharan GPL 2 litres 115 ch qui illustre cette page est un modèle disponible dans le réseau VW en Allemagne, il bénéficie d'une garantie constructeur. On peut lire ces caractéristiques d'émissions de CO2 ici (avant-dernier paragraphe), elles sont les suivantes. 223 g/km de CO2 en fonctionnant à l'essence, et 220 g/km avec le GPL. 1,3 % de moins avec le GPL ! Pendant ce temps, le Sharan TDI Blue Motion de 140 ch ne rejette que 159 g/km de CO2. 40 % de CO2 de moins avec le gazole qui est 2 fois plus cher que le GPL (ou presque). C'est bien qu'Auto Plus n'ait pas parlé des prétendues qualités écologiques du GPL. Il n'y a vraiment rien à dire. Mais au fait, pourquoi le GPL est-il défiscalisé par rapport aux autres carburants pétroliers qui sont ses frères ?

Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; GPL