Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Auto bleue, l'autopartage qui... Tourne en rond ?

Mar 12/04/2011   —   51 véhicules zéro émission pour les niçois.
Auto Bleue, autopartage à NiceAuto Bleue, autopartage à NiceLa ville de Nice a lancé son système d'autopartage Auto bleue en grande pompe samedi, en présence de son maire, M. Estrosi, du président du conseil général et du PDG d'EDF. Ce dernier s'était déplacé puisque les 51 véhicules mis à disposition sont tous électriques. Il y a 41 voitures japonaises, des Peugeot Ion (en fait, des Mitsubishi badgées Peugeot), et 10 véhicules utilitaires, des Citroën Berlingo convertis à l'électrique par Venturi. Ces véhicules sont disponibles dans 16 stations, 14 à Nice, une à St Laurent du Var et une à Cagnes sur Mer, à partir de 8 € de l'heure (après 25 € de frais d'inscription au programme). Ou moins pour ceux qui souscriront à l'offre Fréquence, laquelle leur donnera 10 heures de location mensuelle pour 50 €.

Il reste que les niçois n'ont pas fini de rêver de car2go, le système d'autopartage allemand qui est tout simplement génial, parce qu'il permet de louer une voiture n'importe où, et de la laisser ensuite n'importe où également (du moins là où le stationnement est autorisé). car2go démarre cette semaine à Amsterdam. Le système niçois Auto bleue s'apparente plus à la location traditionelle, où on loue une voiture dans une agence donnée, et où on la rapporte dans cette même agence, ou au système qu'avait expérimenté la ville de La Rochelle, il y a 10 ans.

Il existe en effet pour chaque voiture d'Auto bleue une place de stationnement réservée, et la voiture doit toujours y revenir. Chaque client prend la voiture sur une place de sationnement précise, et il doit obligatoirement la rapporter à cette même place de stationnement après usage. Bien sûr, nous comprenons la difficulté des voitures électriques, qui ont besoin d'une prise de recharge, mais l'obligation de toujours revenir à son point de départ limite considérablement l'attrait d'Auto bleue.

Il y a pourtant assurément un public pour un tel service, et une expansion du service, à 70 bornes et 210 voitures est déjà prévue pour 2012.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; autopartage-covoiturage