Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Autolib a démarré, et essuie les plâtres

Mer 07/12/2011   —   C'est en se brûlant qu'on apprend à faire attention au feu.
Aptera 2e prototypeLe service de location de très courte durée Autolib a débuté ce lundi. D'un côté, il apporte un progrès certain, puisqu'il permettra à ses clients de sortir de l'inhumanité des transports en commun franciliens. Mais d'un autre, il est une nouvelle dégradation de la qualité de vie des parisiens, s'il vient à remplacer un produit choisi et personnalisé par un outil générique. Tous les parisiens porteront-ils bientôt un uniforme que leur fournirait le service municipal du vêtement ? Cela permettrait des économies de logement, s'il n'y avait plus besoin de placard. On va se changer à la mairie quand le pantalon est sale. Et quelles économies d'énergie si on employait un seul lave-linge géant pour laver les vêtements de 1000 parisiens ! Economie d'eau aussi ! L'idée est à mettre d'urgence au programme du maire communiste. On notera bien sûr que l'homme d'affaires qui fournirait le service et le gérerait, s'il exigerait d'obtenir le monopole pour s'écarter le souci d'un concurrent, ne serait en rien communiste...

Tout n'est pas rose ensuite dans la voiture verte, puisque dés le premier jour de service, une voiture Autolib a renversé un piéton. Notre illustration montre un cascadeur professionnel. Il s'est lancé du haut d'un tremplin, a fait 2 figures de gymnastique acrobatique alors qu'il était dans les airs (il y avait du sable en dessous), puis s'est remis à son guidon, s'est réceptionné souplement et est parti tranquillement. Le piéton qui s'est fait renversé par une voiture Autolib était peut-être fautif. Parce que si un conducteur se doit de rester maitre de son véhicule, le piéton qui s'est fait renverser a traversé à une intersection où les voitures avaient le feu vert.

Une voiture électrique est très peu bruyante, et nous espérons bien que toutes les voitures le seront un jour. C'est un comble qu'au nom de la sécurité, certains justifient l'idée que les voitures doivent faire du bruit. Mieux vaut dire qu'un piéton qui ne s'assure pas de ses yeux, que la chaussée est libre avant de la traverser est un piéton imprudent. On ne peut que souhaiter qu'il ne faudra pas un grand nombre d'accidents pour que tous le comprennent.

Ci-dessous 2 vidéos pour expliquer Autolib par 2 quotidiens français, Le Figaro et France-Soir.




Rubrique(s) et mot(s)-clé : Bollore-Bluecar ; autopartage-covoiturage