Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Incendies d'autobus électriques : la batterie LMP de Bolloré accusée

Dim 01/05/2022   —   Et la RATP fait une erreur.
autobus électrique Bolloré de la RATP avec ses batteries qui brûlentLes réseaux sociaux sont terriblement efficaces pour dramatiser un évènement, et c'est un fait que les nombreuses images d'un autobus de la RATP en train de brûler sont impressionnantes (illustration : Twitter). Le trouble est surtout dans le fait qu'il ne s'agit pas d'un incident isolé, puisqu'il y avait déjà eu un évènement similaire, il y a à peine quelques semaines. Et si la RATP dispose de quelques 500 autobus électriques, de 3 constructeurs différents, les 2 autobus qui ont brûlé étaient du même type, avec les mêmes batteries LMP de Bolloré. Et on se rappellera que les voitures de Bolloré elles aussi brûlaient très bien en leur temps...

Dans le doute quant à leur sécurité, la RATP a décidé de retirer du service les 149 autres autobus similaires qu'elle avait toujours en service. Sage décision, hélas suivi d'une erreur, puisque pour enquêter et déterminer l'origine du sinistre, la RATP aurait logiquement dû s'adresser à un expert indépendant, mais elle a préféré demander une expertise complète au constructeur. A propos de l'enquête ensuite, c'est selon nous plutôt du côté des autobus qui sont toujours intacts qu'il faut regarder. Une batterie au lithium brûle à très, très haute température, et de la carcasse d'autobus qui reste, il serait étonnant qu'on puisse trouver quelque explication à l'incendie.

Il reste que ces incendies sont un très sale coup pour la batterie LMP de Bolloré. Le groupe breton avait naguère tenté de vendre ses batteries à un constructeur automobile, il n'avait trouvé aucun client. Il avait alors choisi de devenir lui-même constructeur, avec la création de la filiale Blue Solutions, mais malgrè plusieurs années de service sans gros soucis, voilà la réputation de la batterie LMP durablement entâchée.

Le conducteur d'une voiture électrique ne doit pas s'en effrayer, aucune voiture électrique (sinon, feue la Bluecar) n'a cette même technologie pour ses batteries, et les constructeurs auto réalisent beaucoup plus de tests de faibilité, et pour la sécurité, que Blue Solutions n'en a les moyens. Personne ne doit s'alarmer.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Bollore-Bluecar ; transports-en-commun