Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Graforce : l'hydrogène par plasmalyse

Lun 29/10/2018   —   Renouvelable et pas cher.
Site Graforce de production d'hydrogène renouvelableA première vue, l'installation ci-dessus n'a rien d'impressionnant. La surface est celle d'un garage de 3 voitures. Il s'y réalise une opération que son inventeur, la société allemande Graforce, a baptisé plasmalyse. C'est une action de transformation. Au départ, on fait entrer dans le plasmalyseur des eaux usés, et à l'arrivée, il en sort de l'hydrogène.

La plasmalyse permet donc de résoudre 2 problèmes. Le traitement des eaux usés (provenant de sources industrielles, des égoûts ou d'usines de biogaz...), et la production d'hydrogène. Le grand atout de ce système est d'ordre financier, puisque l'action de plasmalyse, d'après Graforce son inventeur, coûte moins cher que le coût de traitement classique des eaux usés, auquel on additionnerait le coût de production d'hydrogène par les méthodes habituelles. Ce qui parait donc très, très intéressant, même si les chiffres et explications de Graforce ne sont pas facilement vérifiables... On remarquera aussi qu'associé à une petite quantité de biogaz, le procédé de plasmalyse permet de fabriquer de l'hythane (CH8), lui aussi à très bon prix.

La suite reste à écrire, puisque Graforce recherche de nouveaux partenaires (il est déjà associé à Audi), et on souhaite que les gens qui s'occupent aujourd'hui du traitement des eaux usés, aillent regarder ces nouveaux procédés très prometteurs de production d'énergie renouvelable.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; carburant-energie ; biocarburant







Dernières actualités de l'écologie automobile :


26-05-2019 — EVS32 premier et dernier salon de l'électrique — Changement d'époque.

25-05-2019 — Opel Corsa-e électrique 330 km d'autonomie — Primeur au zéro émission.

24-05-2019 — La Skoda Superb iV hybride rechargeable arrive enfin — Sans surprise.

24-05-2019 — Skoda Citigo iV électrique : 265 km d'autonomie à moins de 20 000 € — L'électrique pour tous.

23-05-2019 — Audi Q5 55 TFSI e quattro hybride rechargeable — Conventionnel.

22-05-2019 — La Honda e électrique accessible à la réservation — Seulement 800 €.

21-05-2019 — Ionity choisit Tritium : l'Europe finance des bornes de recharge achetées à l'Australie — Tant pis pour les européens.

20-05-2019 — Caen, aéroport leader du renouvelable — Que font les autres ?

20-05-2019 — Delphi fait un grand pas pour dépolluer le moteur essence — Toujours progresser.

19-05-2019 — Renault EZ-POD : à priori pas pour la route — Mais Roissy en a besoin.

18-05-2019 — Thierry Bolloré salue le test de l'EZ-Flex par La Poste — A Vivatech.

17-05-2019 — Un 20/20 pour le concept Citroën 19_19 — Une descendance à l'Activa.

16-05-2019 — Audi S4, la sportive désormais diesel — Un choix raisonnable ?

15-05-2019 — Volkswagen investit encore dans la production de batteries — Tant mieux !