Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Graforce : l'hydrogène par plasmalyse

Lun 29/10/2018   —   Renouvelable et pas cher.
Site Graforce de production d'hydrogène renouvelableA première vue, l'installation ci-dessus n'a rien d'impressionnant. La surface est celle d'un garage de 3 voitures. Il s'y réalise une opération que son inventeur, la société allemande Graforce, a baptisé plasmalyse. C'est une action de transformation. Au départ, on fait entrer dans le plasmalyseur des eaux usés, et à l'arrivée, il en sort de l'hydrogène.

La plasmalyse permet donc de résoudre 2 problèmes. Le traitement des eaux usés (provenant de sources industrielles, des égoûts ou d'usines de biogaz...), et la production d'hydrogène. Le grand atout de ce système est d'ordre financier, puisque l'action de plasmalyse, d'après Graforce son inventeur, coûte moins cher que le coût de traitement classique des eaux usés, auquel on additionnerait le coût de production d'hydrogène par les méthodes habituelles. Ce qui parait donc très, très intéressant, même si les chiffres et explications de Graforce ne sont pas facilement vérifiables... On remarquera aussi qu'associé à une petite quantité de biogaz, le procédé de plasmalyse permet de fabriquer de l'hythane (CH8), lui aussi à très bon prix.

La suite reste à écrire, puisque Graforce recherche de nouveaux partenaires (il est déjà associé à Audi), et on souhaite que les gens qui s'occupent aujourd'hui du traitement des eaux usés, aillent regarder ces nouveaux procédés très prometteurs de production d'énergie renouvelable.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; carburant-energie ; biocarburant







Dernières actualités de l'écologie automobile :


24-03-2019 — La Tesla Model Y à partir de 56 000 € — Toujours sans concurrence, mais...

23-03-2019 — Porsche Cayenne Coupé : les clients vont-ils hésiter ? — Face à la Taycan.

22-03-2019 — MAN e-TGE, cher fourgon électrique — Intérêt limité.

22-03-2019 — Recharge bidirectionnelle des électriques : quand la France bloque le progrès — Renault va à l'étranger.

21-03-2019 — Lave-glace : une amélioration de Skoda — Pratique.

21-03-2019 — Des moteurs Suzuki sous des capots Toyota — Et des Suzuki made by Toyota.

20-03-2019 — Comment Fisker entend battre Tesla et Polestar — Avec un SUV à 40 000 $.

19-03-2019 — Le Ford S-Max EcoBlue diesel plait à la police allemande — Satisfaire les besoins avant tout.

18-03-2019 — DeVinci DB718, le roadster électrique français — Fabriqué dans le Tarn.

17-03-2019 — Volvo va baisser la qualité de ses voitures — Et les prix aussi ?

16-03-2019 — Tesla Model Y crossover sans surprise — Mais pas sans intérêt.

15-03-2019 — Aramco invente une technologie qui stocke le CO2 dans l'auto — Au lieu de le rejeter à l'échappement.

14-03-2019 — Avec l'hydrogène, Toyota vise la lune — Toujours plus loin !

14-03-2019 — NewMotion, réseau de 100 000 bornes de recharge en Europe — Le leader qui s'affirme.