Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Uber, son succès serait un mauvais signal

Ven 10/05/2019   —   Pour le monde réel.
UberC'est l'un des symboles de la nouvelle économie : Uber, le leader mondial du transport urbain à la demande. La société, non côtée, doit aujourd'hui entrer en bourse. Les interrogations sont nombreuses, au niveau de la rentabilité, mais d'abord au niveau des mécontents. Il y a en effet peu d'entreprises aussi clivante. Cette société vit du travail de ses chauffeurs, et on en cherchera en vain un qui soit heureux. Tous sont mal payés, et ignorent totalement s'ils travailleront le lendemain. Les chauffeurs de taxis ensuite, leurs premiers concurrents, sont mécontents de cette concurrence déloyale, puisqu'ils ne payent pas les mêmes charges qu'eux, ce qui mécontente aussi les pouvoirs publics.

Il y a aussi des usagers mécontents, voire pire, puisque plusieurs femmes ont été violées par des chauffeurs d'Uber, mais les plus mécontents sont assurément les investisseurs du départ, puisqu'aujourd'hui, après 10 ans d'activité, Uber ne fait toujours qu'engranger des pertes. La société a même enregistré un déficit d'un milliard de dollars au seul premier trimestre de cette année ! On imagine d'ailleurs que si Uber ne parvient pas à faire des bénéfices alors qu'il se débrouille, avec des manières à la limite de la légalité, pour payer le moins de charges possibles, comment pourrait-il jamais gagner de l'argent s'il devait payer comme les chauffeurs de taxi ?

Quelque soit l'angle sous lequel on regarde l'avenir, aucun n'est réjouissant, sans compter que certains pays, comme la Hongrie ou la Bulgarie, non aveuglés par les mirages de la silicon valley, ont tout simplement interdit le service sur leur territoire. Une même interdiction pourrait aussi survenir en Allemagne. Parce que l'intérêt d'Uber est contraire à l'intérêt national. Si un chauffeur parisien conduit un parisien sans voiture d'un bout à l'autre de la capitale, il n'y a pas de raison pour qu'une partie du prix de cette course parte chez Uber, très loin à l'étranger.

Si donc l'entrée en bourse d'Uber est un succès, cela signifierait qu'il y a beaucoup de gens pour croire que la globalisation peut supplanter les intérêts nationaux, que le travail mal payé mal sécurisé, doit se substituer au travail régulier, et qu'une entreprise qui ne fait qu'enregistrer des déficits, pourrait tout d'un coup, sans que personne ne voit clairement comment, devenir un jour profitable. Autrement dit, qu'on vivrait dans un monde tordu.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; autopartage-covoiturage







Dernières actualités de l'écologie automobile :


20-07-2019 — La Prius hybride rechargeable a enfin 5 places — Le gros défaut corrigé.

19-07-2019 — Prime à la conversion, le dernier acte de De Rugy — Un grand coup de rabot, sauf pour...

19-07-2019 — Aiways U5 : la chinoise électrique arrive par la route — C'est donc qu'elle roule.

18-07-2019 — Lotus lance l'Evija, une hypercar électrique — Changement d'image.

17-07-2019 — Toutes les bornes de recharge Chargemaster accepteront les cartes de crédit — Les autres réseaux vont suivre...

15-07-2019 — Avec son système CVVD, Hyundai-Kia rejoint les meilleurs motoristes — Le moteur à combustion progresse toujours.

14-07-2019 — Une Lexus qui roule toute seule à Bruxelles — Histoire belge.

13-07-2019 — Ford va construire une électrique sur base Volkswagen MEB — Concurrents et partenaires.

12-07-2019 — Ford Transit hybride rechargeable, le modèle de série bientôt en France — Avant la fin de l'année.

12-07-2019 — Fiat confirme la production d'une future petite électrique — Mais tout n'est pas clair.

11-07-2019 — EXP 100 GT, la Bentley de dans 15 ans — Concept tout électrique.

10-07-2019 — Volkswagen ID3 : premier essai d'une électrique abordable qui charge à 125 kW — La concurrence battue.

10-07-2019 — La Mini électrique est arrivée, c'est la Cooper SE — Vraie Mini, donc pas autoroutière.

09-07-2019 — L'Opel Corsa-e est disponible à la commande — A partir de 30 650 €.



Nos derniers essais :


Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; essence-diesel
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
— Essai détaillé, est-ce le dernier ?

Renault ; essence-diesel
Ford Focus EcoBoost 125 ch automatique :
Ford Focus EcoBoost 125 ch automatique :
— Essai détaillé d'une nouvelle référence.

Ford ; essence-diesel