Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Renault se lance dans l'hydrogène avec ses utilitaires

Mer 23/10/2019   —   Kangoo et Master Z.E.
Renault Kangoo Z.E. avec prolongateur d'autonomie à l'hydrogèneLa voiture à hydrogène existe. Deux modèles sont commercialisés en France, la Hyundai Nexo et la Toyota Mirai. Mais sur la route, excepté à Paris où il y a une flotte de taxis, on n'en voit jamais. Alors que la technologie est formidable ! Pour lancer l'hydrogène, Renault prend alors une voie détournée, celle de l'utilitaire électrique avec prolongateur d'autonomie. La camionnette ci-dessus, un Renault Master ZE tout électrique, a une autonomie WLTP de 120 km sur sa batterie. C'est peu. Très peu. Trop peu ! Il faudrait accroître la capacité de la batterie, mais cela coûte cher, et c'est très lourd, ce qui réduit la charge utile. Il y a alors la solution alternative que représente l'hydrogène.

La propulsion du Master ZE est inchangée, mais on ajoute en bout une petite pile à combustible (PAC) de 5 kW, avec 2 réservoirs de 2,09 kg d'hydrogène (chacun), comprimé à 700 bars. D'après les calculs de Renault, la PAC produit de l'électricité, et cela revient à ajouter une batterie d'une capacité de 56,4 kWh. L'autonomie WLTP passe ainsi de 120 à 350 km, même si à pleine charge et à la vitesse maxi, la très faible puissance de la PAC font que l'autonomie ne doit être que de 160 km. Le dimensionnement n'a rien à voir avec celui d'une voiture à hydrogène, où la puissance de la PAC est la puissance nécessaire à atteindre la vitesse maxi. Il n'est question ici que de prolonger l'autonomie. On imagine qu'avec la puissance de cette PAC, si on voulait garder la batterie à un niveau de charge constant, il faudrait limiter la vitesse à quelques 20 km/h.
Renault Kangoo Z.E. avec prolongateur d'autonomie à l'hydrogèneMême topo sur le Renault Kangoo ZE, qui avec sa batterie de 33 kWh, a une autonomie WLTP de 230 km. La même PAC que le Master, avec un réservoir de 1,78 kg d'hydrogène, comprimé à 350 bars (c'est moins cher), porte l'autonomie à 370 km. L'avantage principal est qu'un plein d'hydrogène s'effectue en quelques 5 minutes, alors que recharger une batterie demande plus d'une heure. Réalisés avec des PAC de Symbio, une PME désormais rattaché au groupe Michelin, ces 2 véhicules utilitaires, Kangoo Z.E. Hydrogen et Master Z.E. Hydrogen, sont désormais commercialisés.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault-ZE ; vehicule_pile-a-combustible ; poids-lourds-utilitaires