Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Cruise Origin : le vrai début de la voiture autonome

Jeu 23/01/2020   —   Transport en commun individualisé ?
Cruise Origin véhicule autonomeLa voiture sera restée plus d'un siècle un formidable moyen de liberté individuelle, mais cette époque se termine peut-être. General Motors a présenté hier à San Fancisco son prototype Cruise Origin, il n'est pas destiné aux automobilistes. Le définir comme une voiture est même presqu'employer un terme usurpé. Mieux vaut le définir comme un outil de locomotion. C'est le vrai véhicule autonome, totalement inconduisible, puisque sans volant, ni pédales. Il y a des poignées pour ouvrir la porte, et c'est à peu près tout ce qu'il y a de commun avec une voiture. Pour le reste, l'habitacle de ce Cruise Origin ressemble plutôt à la cabine d'un téléphérique, à ceci près qu'il n'y a que des places assises. Mais l'espace est digne d'une limousine, alors que la surface au sol est celle d'un SUV. Mais avec une versatilité réduite, puisqu'il n'y a pas à proprement parler de coffre, et juste des espaces de rangement sous les sièges. Et à propos de ces derniers, il n'y en a que la moitié dans le sens de la marche, les autres sont dos à la route, ce qui ne plaira pas à tout le monde. Le Cruise origin n'est clairement pas prévu pour les longs trajets.
Cruise Origin véhicule autonomeNi pour la vitesse, même si General Motors précise que son prototype peut soutenir le rythme de la conduite sur autoroute. Développé en partenariat avec Honda, ce Cruise Origin est évidemment électrique, et son constructeur précise qu'il a été conçu pour un usage intensif, avec une durabilité qui serait plusieurs fois supérieure à celle d'une voiture courante. Mais parce qu'il n'est pas destiné aux particuliers, GM n'en révèle aucune caractéristique technique, comme la puissance du moteur. Car c'est le seul client particulier qui est intéressé par les performances. Pour un véhicule qui est destiné à être vendu à des responsables de flotte qui organiseront de l'auto-partage, les performances n'ont aucun intérêt, et... L'autonomie, guère non plus. Quand la batterie est déchargée, le Cruise Origin repart à sa base, et c'est tout. La société Cruise en serait à la quatrième génération de sa technologie de conduite autonome, elle la teste depuis plusieurs années à San Francisco. Le calendrier de mise en production n'est pas encore défini, mais les tests vont se poursuivre.
Cruise Origin véhicule autonome

Rubrique(s) et mot(s)-clé : General-Motors ; conduite-autonome ; autopartage-covoiturage