Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Bruno Le Maire voudrait que les constructeurs relocalisent, mais...

Mar 12/05/2020   —   Des paroles, quels actes ?
Bruno Le MaireLes constructeurs ont trop délocalisés. C'est le ministre des Finances lui-même, Bruno Le Maire, qui le dit, et cela ne peut que nous faire plaisir. MoteurNature l'aura déjà souligné de nombreuses fois, la voiture la plus vendue en France, la Renault Clio, est importée de Turquie, et ce sera encore pire l'année prochaine, puisque les constructeurs français devraient vendre en France, des voitures importées de Chine ! Mais que peut faire Bruno Le Maire pour changer cela ? Ou devrait-on plutôt écrire, qu'est-il prêt à faire ? La CGT vient en effet de faire l'actualité sur ce sujet, puisque ce syndicat, bien que minoritaire dans l'entreprise, a pu obtenir de la justice, l'arrêt du programme de redémarrage de l'usine de Sandouville (avec le déconfinement). Ceci alors que les autres syndicats, qui représentent la majorité du personnel, avaient tout approuvé. M. Le Maire est-il prêt à légiférer pour empêcher une minorité de bloquer une majorité ?

La situation est d'autant plus difficile, que dans le cadre de l'Union Européenne, un accord de libre-échange avec le Viet Nam entrera en vigueur cet été. Les ouvriers vietnamiens sont payés beaucoup moins chers que les français, et il y avait déjà un stand d'un constructeur vietnamien au dernier salon de Paris, en 2018...

Si la France n'était pas dans l'Union Européenne, il serait simple d'augmenter les taxes sur les voitures importées, mais il est aussi possible d'agir dans ce cadre, surtout en ce moment où de nombreuses voix s'élèvent pour appeler à la réindustrialisation du pays. Le solde commercial français des produits automobiles en effet est déficitaire depuis 2008. Mais le ministre est-il prêt à réduire l'impôt sur les sociétés industrielles, et pour compenser, à augmenter celles sur la restauration, ou la communication ? Ou la France pourrait-elle taxer plus les voitures venant de pays dont les normes environnementales sont inférieures ? On se réjouit que Bruno Le Maire ouvre le sujet de la réindustrialisation de la France, mais s'il veut vraiment que les choses changent, il va falloir des actes.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; industrie-production