Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Fin de la carte grise gratuite pour les électriques en 2022

Lun 05/10/2020   —   Ou fin 2021 ?
Carte grise payante pour les électriquesLa pandémie du Covid-19 n'en finit pas, et parmi ses victimes indirectes, il y en a dont on parle peu : les régions. Leur situation est pourtant absolument gravissime. Car les régions françaises ont 3 grandes sources de revenus. Une petite fraction des recettes de la TVA, les taxes sur les certificats d'immatriculation, et une petite part de la TICPE, la taxe sur les carburants automobile. Ces 3 sources de revenus sont en baisse drastique pour 2020. C'est la consommation de tous les produits qui aura été en baisse en 2020, et pour l'automobile, on estime que la baisse du marché sera de quelques 20 %.

Mais les recettes liées aux taxes sur les cartes grises auront baissé plus que cela, puisque la proportion de voitures électriques, pour lesquels les certificats d'immatriculation sont gratuits, a plus que doublé par rapport à l'année dernière. Alors baisse de 22 % ou 23 %, et ce n'est pas le pire, puisqu'il y a la TIPCE. Avec le confinement et les restrictions de circulation, les français auront considérablement moins roulé en 2020 qu'en 2019. Les recettes liées à la vente d'essence et de gazole seront peut-être en baisse de 30 % ?

Tout cela, alors que les régions ont augmenté leurs dépenses du fait de la pandémie. De nombreuses entreprises ont reçu des aides directes de leur région, et les collectivités locales ont aussi dépensé des millions pour acquérir des masques, blouses et autres effets de protection. Il y a aussi eu des dépenses inutiles, puisque les régions financent de nombreuses offres de transport public, et que pendant le confinement, ces transports étaient arrêtés, mais les régions ont continué à les payer, comme si de rien n'était...

Pour tout compliquer, en 2021, il y aura des élections régionales. Les régions feront donc tout pour éviter tout ce qui pourrait fâcher les électeurs. Mais après l'échéance électorale, ce sera l'heure de la douloureuse. Il faudra immédiatement corriger le budget, et il n'y aura aucune marge de manœuvre. Le prix des cartes grises augmentera vivement dans toutes les régions, et la gratuité de l'immatriculation pour les électriques, qui était financièrement acceptable pour le percepteur, quand elle n'était accordée qu'à un automobiliste sur 100, ne le sera plus quand elle concerne un automobiliste sur 16, comme c'est le cas aujourd'hui, et peut-être un sur 10 pour les meilleurs départements en 2021.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe