Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

TotalEnergies avec Véolia pour développer des biocarburants à partir de microalgues

Mar 20/07/2021   —   A La Mède.
microalgues en laboratoirePetit à petit, très doucement, les algues envahissent nos vies. Dans les supermarchés déjà, on trouve des produits de beauté avec des algues dans leurs ingrédients. On en trouve aussi dans des compléments alimentaires, et on devrait bientôt voir des aliments complets à base d'algues. Mais ce ne seront plus des produits de l'agriculture. Ce seront des produits industriels, et les énergéticiens s'y intéressent aussi. On sait qu'il est possible de faire des carburants automobile à partir d'algues, la difficulté est de résoudre l'équation économique. Dans cet objectif, TotalEnergies a annoncé un partenariat avec Veolia.

L'idée est d'utiliser la lumière du soleil et du CO2 pour faire croître des microalgues, et la recherche portera sur le choix de la meilleure microalgue pour croître le plus rapidement (à la base déjà, les algues ont une productivité de biomasse très supérieure aux végétaux terrestres), absorber le plus de CO2... Veolia apportera son expertise dans la gestion de l'eau, TotalEnergies apportera son savoir faire dans la captation du CO2, et la transformation de cette biomasse en carburant automobile. Tout cela se passera sur le site de La Mède. Il ne faut probablement attendre un passager à un stade industriel avant au moins 2030, mais il est déjà clair que le potentiel est énorme.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; biocarburant