Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Des Peugeot 3008 hybrides rechargeables pour la gendarmerie : bonne idée ?

Dim 30/01/2022   —   La politique face à la réalité.
PEUGEOT 3008 HYBRID 225 de la GendarmerieLe panel des motorisations chez Peugeot a été réduit l'année dernière, et le gros diesel a disparu. C'était le 2 litres BlueHDi de 180 ch. Une mécanique appréciée par tous les gros rouleurs, en ce qu'elle combinait de bonnes performances avec une grande autonomie du fait de la sobriété du diesel. Parce qu'il n'est plus disponible, il a fallu se rabattre vers la motorisation remplaçante, laquelle est théoriquement plus sobre et plus puissante. L'Hybrid 225. Sauf qu'il s'agit d'un groupe propulseur hybride rechargeable. Un type de motorisation qui est fantastique pour le père de famille qui ne fait que des petits déplacements au quotidien, et de longs trajets seulement le week-end, et qui branche méthodiquement dans son garage sa voiture chaque soir.

La gendarmerie a acquis 395 Peugeot 3008 Hybrid 225, et ce qu'il y a bien chez les gendarmes, est qu'ils sont organisés. Vivant en caserne, il y a une place de stationnement pour chaque voiture, et ce n'est pas difficile d'installer des bornes, pour ensuite les brancher. Mais là où il y a énormément de variables inconnues, ce sont dans les besoins du service. Combien telle voiture fera t-elle de kilomètres, demain ? La voiture pourra t-elle rester branchée toute la nuit, ou faudra t-il s'en resservir au milieu de la nuit ? Les gendarmes souffriront aussi d'une autonomie nettement réduite avec le moteur essence et un réservoir plus petit (43 litres au lieu de 53), le volume du coffre aussi étant réduit par l'ajout de la batterie.

Pouvait-on demander à Peugeot de refabriquer des 3008 avec le vieux moteur diesel 180 ch ? Cela n'aurait pas été possible, et seul le petit diesel de 130 ch reste disponible. Si l'acquisition de 3008 hybrides rechargeables est une bonne décision politique, il n'est pas certain qu'elle se révèle aussi appréciable sur le terrain, voire même qu'elle se révèle écologiquement avantageuse.



Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; voiture-hybride-rechargeable