Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Crédit auto gratuit : monstruosité bureaucratique inutile

Mar 26/04/2022   —   Pour les habitants des ZFE.
voiture électriqueLe projet s'est concrétisé par sa publication au journal officiel de dimanche. L'idée est que les habitants des grandes villes classées zones à faibles émissions (ZFE), les gens (personnes physiques ou morales) puissent acquérir un véhicule neuf très peu polluant (électrique ou hybride rechargeable) avec un crédit à taux zéro. Car tous les automobilistes doivent le savoir, dans les ZFE (Paris, Nice, Toulouse, Rouen...), les plus grandes villes de France donc, de nouvelles restrictions de circulation vont entrer en vigueur au 1er janvier prochain. Il ne sera plus possible de rouler dans une grande ville (sinon le week-end ou la nuit) avec une voiture essence d'avant 2006, ou une diesel d'avant 2011.

Pour aider les automobilistes à s'adapter, le gouvernement a déjà mis en place des primes à la conversion, et il va s'y ajouter ce dispositif de prêt à taux zéro. A la question de savoir qui pourra en bénéficier, ce sera donc les habitants des ZFE, ou des communes limitrophes. Le gouvernement n'a cependant pas encore précisé quels justificatifs de domicile seront acceptés. Il y a ensuite des conditions de revenus. Soit être solvable, puisqu'il faudra rembourser, mais pas riche pour autant, parce qu'il faudra avoir un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 14 000 €. Vu la cherté de l'immobilier dans les grandes villes, cela exclut quasiment tous les locataires. Parce que la part restante de leur revenu sera insuffisante pour se voir accorder un prêt.

La voiture ensuite devra être d'un prix inférieur à 45 000 €, le montant maximal du prêt sera de 30 000 €, et sa durée ne pourra excéder 7 ans. Le prêt sera entre l'automobiliste et l'organisme prêteur, lequel conclut une convention avec l'état pour cet emprunt. Beaucoup de détails sont encore à préciser, on attend un arrêté complémentaire, mais on voit déjà, que ce prêt à taux zéro ne pourra avoir un grand nombre de bénéficiaires, qu'il va demander une belle quantité de paperasserie, pour finalement pas grand chose, puisque les taux d'intérêt sont très bas. Pour un crédit de 3 ans, on peut emprunter à 2 %, et pour un crédit de 7 ans, on empruntera à 7 %. Concrétement, ce prêt à taux zéro n'est donc qu'une économie de quelques centaines d'euros. Bien sûr, cela compte, mais au vu de la complexité de mise en place et de traitement du dispositif, le gouvernement aurait pu trouver un meilleur moyen pour aider les automobilistes à acheter une voiture neuve. Une révision de la prime à la conversion aurait été bien plus simple, moins coûteuse à mettre en place, et peut-être aussi plus efficace.


Laurent J. Masson


Prévoyez-vous de profiter de ce prêt à taux zéro pour acheter une nouvelle auto ?



Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; bonus-malus-prime-taxe