Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Autolib : les batteries Lithium-Metal-Polymère de Bolloré brulent très bien

Lun 14/10/2013   —   2 Bluecar de moins à Paris.
Bolloré Bluecar Autolib qui brule sur CharonneVive le photojournalisme et bravo à RentreAvecTesPieds pour son opportunisme. Il fallait être au bon endroit au bon moment, et c'est comme cela qu'on prend des bonnes photos ! Voici ci-dessus une Bolloré Bluecar du parc Autolib qui est en train de brûler. C'était ce matin à 8h, boulevard de Charonne. Une voiture a pris feu, et l'incendie est rapidement devenu si important qu'il s'est porté à la voiture de devant, une autre Autolib.

On parle d'un acte de vandalisme, ce qui est à priori étrange. Le samedi à minuit, d'accord, mais le lundi matin à 9h, c'est moins fréquent. Après 25 voitures Autolib parties en fumée au cumul, c'est alors peut-être le moment de s'interroger sur la dangerosité des Bolloré Bluecar et du système Autolib. Les voitures sont branchées en permanence, et toujours chargées à fond. Normalement, il ne faut pas faire cela avec une voiture électrique.

Chez Nissan, les Leaf sortent de l'usine batterie chargée à 50 %, et elles restent ainsi plusieurs semaines avant d'arriver chez le concessionnaire. On donne la même recommandation aux propriétaires de voitures électriques qui partent en vacances sans leur auto. Ne pas laisser l'auto branchée, mais débranchée à un niveau de charge moyen. Ce n'est pas possible en usage intensif comme pour de l'auto-partage, mais il y a une dangerosité supplémentaire du fait de la technologie Lithium-Metal-Polymère (LMP), développée par Bolloré.

Les batteries LMP sont en effet des batteries chaudes, qui doivent rester en permanence à haute température. Une Bolloré Bluecar branchée ne fait pas que recharger sa batterie, elle se maintient aussi à haute température. Et le coût énergétique est énorme. On peut estimer que le parc de voitures Autolib, à l'arrêt, sans qu'aucune voiture ne bouge, est supérieur à 10 mWh chaque jour (Bolloré a toujours refusé de communiquer ces chiffres). Mais l'idée a retenir est que branchées en permanence, et toujours maintenues à haute température, les Bolloré Bluecar d'Autolib sont les plus dangereuses de toutes les voitures électriques. L'incendie d'une Tesla il y a 10 jours était exceptionnel, celui d'une Autolib ne l'est pas. Il y en aura d'autres.

Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Bollore-Bluecar ; voiture-electrique ; autopartage-covoiturage