Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube

Nouveau :

Telegram


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

20 années d'expériences pour vous informer.

Hopium Machina, une voiture, un constructeur lancé par le Crédit Agricole

Mar 25/10/2022   —   La spéculation avant la production.
Hopium Machina concept-car à hydrogèneOn a vu apparaître de nombreux nouveaux constructeurs chinois ces dernières années, et aux Etats-Unis, Rivian et Lucid semblent parvenir à suivre l'exemple formidable de Tesla. Est-il aussi possible qu'un nouveau constructeur se lance en France ? Le dernier à avoir essayé fut Mia Electric, il a mal fini. Voici alors un nouveau venu sur un autre segment : Hopium. Son auto est une grande et luxueuse berline à carrosserie 3 volumes, un segment du marché qui est en décroissance depuis plusieurs années. Hopium n'a de surcroît pas choisi la facilité, puisqu'il a retenu une propulsion à hydrogène. Il n'y a à ce jour que 2 voitures à hydrogène disponibles en France, la Hyundai Nexo et la Toyota Mirai, et leurs volumes de vente ne sont pas très excitants. Hopium entend pourtant faire mieux, avec une voiture qui sera quasiment 2 fois plus cher, puisque le tarif annoncé est de 120 000 €.
Hopium Machina concept-car à hydrogèneLe challenge paraît difficile, voire à la limite de l'impossible, même si les caractéristiques promises sont enthousiasmantes, avec une puissance de 500 ch dans une auto qui ferait moins de 2 tonnes. L'Hopium Machina pourrait accélérer de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes, et atteindre 230 km/h en pointe. L'autonomie serait de 1000 km, et on ferait le plein en 3 minutes. On peut déjà douter de ces derniers chiffres, car 1000 km suppose des réservoirs d'au moins 10 kg d'hydrogène, et même comprimé à 700 bars, il faudrait plus que cela pour les remplir. Ces réservoirs sont 2 longues bonbonnes, logées dans une console centrale qui fait toute la longueur de l'habitacle. La voiture est donc une 4 places, ce sont 2 sièges bien séparés qu'on trouve à l'arrière, et non une banquette.
Hopium Machina concept-car à hydrogèneMais le concept exposé au salon de l'auto est joli, il a été apprécié par Hervé Morin, le président de la région Normandie, et le président de la république, bien accueilli par Jean-Baptiste Djebarri, président du conseil d'administration d'Hopium, et ancien ministre des transports. Il y a eu ensuite un miracle, puisque le Crédit Agricole a annoncé qu'il devrait commander 10 000 berlines Machina !!! Personne ne savait que cette banque achetait des voitures ? Si on a une vieille Clio dont on ne sait que faire dans le jardin, peut-on aller la vendre à l'agence ? Si toutes les banques font du crédit auto, il est peu courant qu'une banque prenne l'initiative d'acheter des autos, pour les proposer ensuite à ses clients. Surtout 10 000 ! D'ailleurs, même si le Crédit Agricole est une très grande banque, ont-ils 10 000 clients susceptibles d'acheter une voiture à 120 000 € ?
Hopium Machina concept-car à hydrogènePrécisons bien que le Crédit Agricole n'a ni acheté, ni commandé aucune voiture. Les faits sont que Crédit Agricole Consumer Finance a signé avec Hopium un protocole d'accord pour la livraison de 10 000 véhicules à hydrogène, autos que la banque proposera à ses clients. Car il ne peut y avoir de certificat de vente, ni même de bon de commande, puisqu'aujourd'hui la voiture Hopium Machina n'existe qu'à l'état de prototype, et qu'on a pas encore posé la première pierre de l'usine qui doit produire la voiture en série (près de Vernon, en Normandie). Mais la bourse a réagi immédiatement, et l'action Hopium a augmenté de près de 50 % dans la foulée de l'information. Reste que tant qu'il n'y aura pas eu une démonstration publique des performances de l'auto, tout ceci est de la spéculation. Mais de la bonne spéculation, parce que beaucoup s'interrogeaient sur Hopium. L'appui du Crédit Agricole est un formidable geste de confiance.


Laurent J. Masson




Rubrique(s) et mot(s)-clé : autres-marques-artisans ; voiture-hydrogene