Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

A l'eau et au soleil, on va tous rouler

Sam 04/09/2004   —   Un carré de 40 kilomètres de côté, entièrement recouvert de panneaux solaires. C'est tout ce qu'il faudrait pour couvrir tous les besoins en énergie de 20 millions de personnes. C'est incroyable ? Non, c'est l'hydrogène.
Les principaux promoteurs de l'hydrogène solaire sont les allemands, qui projettent la création de gigantesques centres de production d'hydrogène dans le Sahara, en se basant sur la découverte faite en 1971 par les professeurs Kenichi Honda (précisons qu'il n'a pas de lien de parenté avec la famille qui a créée la marque automobile) et Akira Fujishima : la photocatalyse électrochimique de l'eau (on dit aussi photo-électrolyse) à l'aide d'un semi-conducteur de dioxide de titane. En clair, cela consiste à faire circuler de l'eau dans un tube de verre autour d'un semiconducteur, semiconducteur qui réagit à la lumière du soleil pour faire se décomposer l'eau en hydrogène et oxygène. Insuffisament connue, cette technique pourrait (devrait ?) être largement médiatisée par la remise d'un prix très prestigieux à ses 2 inventeurs le 6 octobre prochain.
Mais dés aujourd'hui, elle fait l'actualité grâce à un groupe de chercheurs australiens de l'Université des Matières, des Sciences et de l'Ingénieurerie de la Nouvelle Galles du Sud, qui est parvenu à stabiliser, et à accroître drastiquement le rendement de cette technique. 100 km2 de panneaux solaires suffiraient à produire l'énergie nécessaire à plus d'un million d'australiens !

Annoncés lors d'une conférence officielle le 27 août dernier, ces derniers développements ont attiré l'attention de très nombreux scientifiques japonais (notamment MM. Honda et Fujishima, qui s'étaient déplacés), ainsi que de membres directeurs du réputé institut Hahn-Meitner, de Berlin. Mais à l'heure où le pétrole n'en finit pas de grimper vers de nouveaux sommets, et que les conséquences du réchauffement climatique sont de plus en plus dramatiques dans l'Artique, c'est toute la communauté scientifique mondiale qui doit s'intéresser à l'hydrogène solaire.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; carburant-energie