Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Moderne, branché et écolo : IKEA

Mar 07/06/2005   —   IKEA, le fabricant scandinave de meubles, est connu de longue date pour ses engagments vis-à-vis de l'environnement, il va bientôt l'être encore plus.
Pour une entreprise dont le premier métier est la fabrication de meubles en bois, matière naturelle par excellence, le respect de la nature est essentiel. IKEA ne serait pas devenu une entreprise de plus de 50.000 employés sans une gestion intelligente de l'exploitation forestière qui lui donne les matières premières dont elle a besoin. Et entreprise suédoise, la société veille à ce que le travail dans toutes ses unités de production se fasse d'une manière socialement responsable (quelques exemples des engagements d'IKEA). Mais le magasin de Berlin-Spandau va maintenant faire quelque chose de plus : assurer les livraisons dans une auto zéro pollution.

On imagine la chance des livreurs ! Pour tous ceux qui rêvent de conduire une voiture à pile à combustible (PAC), les occasions sont hyper rares, mais en voici une inattendue : il faut aller travailler chez IKEA. Le personnel a bien évidemment reçu une petite formation spécifique à l'usage du véhicule, ainsi qu'à son ravitaillement en hydrogène liquide, la voiture est un Opel Zafira Hydrogen3. Le même modèle qui avait parcouru 10.000 km sans soucis majeurs l'année dernière, et avec lequel HH Frentzen avait remporté le rally précédant l'EVS21. Cette nouvelle, qu'IKEA s'équipe d'une voiture à PAC n'est pourtant pas une surprise. On le sait, les fabricants de voitures à PAC, ont besoin d'essayer leurs prototypes dans des conditions d'utilisation réelles, et c'est ce qui fait qu'une grosse entreprise, ou quelque administration en laquelle on puisse avoir confiance quant aux respects des conditions d'utilisation, et qui puisse fournir du feedback, peut obtenir dés aujourd'hui une voiture zéro pollution.

La seule contrainte est d'avoir une station service distribuant de l'hydrogène à proximité, il y en a justement une à Berlin (une station Aral), il y en a une autre à Washington DC (une station Shell). Sur ce cliché du 25 mai dernier, on voit ci-contre Larry Burns (à droite sur la photo), le responsable des nouvelles technologies chez General Motors, tandis que le monsieur qui fait le plein est le président des Etats-Unis qui, même s'il n'a pas ratifié Kyoto, agit tout de même significativement pour développer les technologies qui transformeront la pollution des automobiles en mauvais souvenir. On voudrait qu'il fasse plus d'émules de ce coté-ci de l'Atlantique.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : General-Motors ; hydrogene-economie