Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

Le Rallye Monte Carlo Fuel Cell & Hybrid, la course des autos écologiques à EVS21

Ce dont on a besoin

Pour répondre à tous ces gens qui ne sont pas encore convaincus par les voitures à pile à combustible ou simplement hybrides (thermiques & électriques), il n'y a qu'une seule chose valable à faire : c'est de leur en montrer en mouvement. C'est justement ce qu'a permis le rally qui s'est déroulé le 2 avril de Lugano (Suisse) à Monte-Carlo. Il y avait foule à l'arrivée à Monaco, et c'est cela qui comptait : les milliers de personnes qui se trouvaient en principauté en ce samedi après-midi ont pu voir circuler plusieurs voitures silencieuses et non polluantes. Ce petit exploit était partagé avec les nombreuses voitures, voiturettes et scooters électriques présents, mais une distinction essentielle étaient que les voitures à PAC venaient de parcourir plus de 400 km de montagne.

Car si la technologie de stockage de l'énergie électrique progresse, tant en capacité qu'en vitesse de chargement, on est loin de seulement pouvoir imaginer qu'elle puisse un jour parvenir à des performances proches de celles d'une pile à combustible. D'autant plus que la PAC, elle aussi évolue vite, et qu'elle est déjà à une maturité très acceptable : le premier arrivé a mis à peine 6 heures. Pour faire plus de 400 km de montagne, ce n'est pas mal (voir le parcours). Ce premier arrivé, petite surprise, c'était l'équipe coréenne du Hyundai Tucson (ci-dessus). Ce n'est pas la première fois que nous disont que les coréens sont forts, ils le prouvent une fois de plus... Mais ils ne sont pourtant pas en tête au classement de la course.

Comme tout rally, les voitures sont parties les unes après les autres, à intervalles de 3 minutes, et avec le jeu des différentes haltes pour pointer, se désaltérer et/ou ravitailler, des arrêts qui n'ont pas été de même durée pour tous, le premier au classement est dans les faits arrivé second. Mais ce premier, il est celui que tout le monde attendait. C'était la star de l'épreuve, le seul à pouvoir se prévaloir d'avoir roulé à plus de 200 km/h dans les petites rues de Monaco, un privilège dont seuls les pilotes de F1 peuvent se vanter : Heinz-Herald Frentzen (ci-dessus au volant de l'Opel Zafira), aujourd'hui pilote Opel dans le championnat allemand DTM, et auparavant pilote de F1 (pendant 9 saisons), avec 3 victoires et un titre de vice-champion du monde des conducteurs (en 1997) à son palmarès.

Il nous a semblé être un homme tout simple, gentil, et une petite surprise fut de le voir arriver le portable à l'oreille. Il téléphonait en conduisant. A qui ? A sa famille, pardi. Résident monégasque, HH Frentzen téléphonait à sa fille (5 ans à vue de nez), qui vint le rejoindre et monta à l'arrière de l'auto pour le tour d'honneur après la course. Ce fut sympathique de trouver un côté familial à cet évenement, alors que le milieu auto est d'habitude tellement dominé par les hommes...
Rapidement, HH Frentzen put nous confier que le Zafira à hydrogène qu'il conduisait était la voiture la plus douce et la plus silencieuse qu'il n'ait jamais conduit, pendant que nous constations le haut niveau de développement de cette voiture.

Arrêté, Frentzen avait coupé le contact, et alors que nous l'interrogions sur ce qu'il restait d'hydrogène dans le réservoir (ce sujet sera évoqué dans la newsletter), il remit le contact, et quasi-immédiatement, l'aiguille de la jauge afficha ce qu'il restait, le potentiomètre (gradué en kW) qui indique la puissance fournie par la PC s'initialisa, et... c'était tout de suite opérationnel. A bord, de même, on est bien en peine de trouver quelque particularité rappellant qu'il s'agit d'un prototype à la technologie totalement différente du modèle de série dont il est issu. C'est là qu'on constate combien les investissements de General Motors dans la pile à combustible et l'hydrogène (plus d'un milliard de dollars) ont été effectifs : pour le non spécialiste, la voiture est totalement conforme à un Opel Zafira de série.

Autres voitures à PAC, la Mercedes F-Cell, la Fiat Seicento et le prototype Michelin Hy-Light. Des voitures toutes 3 déjà présentées sur ce site. Nous vîmes aussi des têtes connues, puisque le pilote de la Mercedes fut notre chauffeur lors du dernier salon de Francfort, et il se souvenait de nous (le monde de l'hydrogène est petit...).

A côté des voitures à PAC, plusieurs voitures hybrides participaient aussi au rally. D'abord des voitures de série, Prius première génération, Prius seconde génération, et plus intéressant, des voitures qui n'avaient carrément rien de série, ni même de commun !

Commençons par le gagnant. La gagnante, la voiture qui s'est révélée la plus régulière et la plus sobre, c'est l'auto ci-dessus. En jaune et rouge, il s'agit d'un coupé sport, exemplaire unique, prototype fait à la main, et au style visiblement très inspiré par le concept-car Alfa Romeo Carabo, du styliste Bertone, en 1968. On la connait cette voiture ! On l'avait déjà vu au même endroit 8 ans plus tôt ! Il y avait eu à cette époque une course de voitures électriques, et cette auto, qui était alors une pure électrique, l'avait déjà gagnée. Aujourd'hui hybride, cette voiture n'a pas pour autant changée de nom, c'est toujours la Tanesini Cartanfruit, et le pilote n'a pas changé non plus, c'est toujours Giugliano Mazzoni.

En 1997, cette voiture avait été surnommée la Ferrari électrique. Moteur Nature n'existait pas, mais maintenant, on n'hésitera pas à lui consacrer un dossier (prochainement en ligne). Elle le mérite amplement, et son constructeur aussi. Faite par des passionnés, sans structure juridique, sans être en bourse, sans avoir fait appel à quelque business-angel, cette voiture a pourtant battue toutes les autres. Son secret est-il dans sa technologie ? Son système hybride fontionne t-il avec des supercondensateurs ? Avec des batteries Lithium-Ion d'un nouveau genre ? Rien de tout cela, cette Tanesini Cartanfruit, engagée au nom du Team Selene utilise des batteries... plomb/acide. Incroyable !

Derrière le Team Selene, on trouvait la Volkswagen New Beetle hybride réalisée par TNO (ci-dessus, en jaune), et plus loin dans le classement, celle que beaucoup attendaient en tête, la Prius modifiée par Valence Technology, avec les batteries Saphion® qui lui donnent plus de 50 km d'autonomie en mode électrique (ci-dessus, vue de l'intérieur). Nous reviendrons également sur cette voiture, qui est l'une des vedettes du salon associé au cycle de conférences d'EVS21, mais prévenons déjà que notre prochain dossier sera sur le salon précisément (mise en ligne milieu de semaine).

Avant cela, présentée hors du salon lors d'une réception privée, voici ci-dessus la voiture électrique la plus rapide de Monaco, la monoplace motorisée par Raser. Son moteur a la forme d'un cylindre de 32 cm de diamètre pour à peine 20 cm d'épaisseur. Pas très impressionnant à regarder, mais il fournit pourtant 373 kW, c'est 500 ch !



Rechercher sur ce site :



Dernières actualités de l'écologie automobile :


22-07-2024 — Xiaomi SU7 Ultra prototype : de 0 à 300 km/h en 15 secondes — Non commercialisé.

21-07-2024 — Ford revient sur son objectif du tout électrique en 2030 — Il ne sera pas le seul.

20-07-2024 — Confirmation du retour du Mitsubishi Outlander PHEV — Après une longue absence...

19-07-2024 — L'électrique progresse artificiellement, et perd des places de marché — En Europe au premier semestre.

18-07-2024 — Voici la dernière Jaguar essence — Et c'est un SUV.

17-07-2024 — Audi A5 : c'est la nouvelle A4 — Pour les traditionnalistes.

16-07-2024 — Hispano Suiza Carmen Sagrera, la renaissance bien partie — Nouvelle hypercar électrique.

15-07-2024 — Fiat Grande Panda, pas trop Panda mais super sympa — Fiat sous Stellantis.

14-07-2024 — Bruxelles, capitale industrielle survivante, ne survivra plus longtemps — Au revoir Audi.

13-07-2024 — MG Cyber GTS, un concept pour affronter Porsche — Pour quand l'allemand fera une sportive électrique...



Nos derniers essais :


Essai détaillé Toyota bZ4X AWD
Essai détaillé Toyota bZ4X AWD
— Le futur de la Prius est prometteur !

Toyota ; voiture-electrique
Prise en mains Suzuki Swift
Prise en mains Suzuki Swift
— L'indispensable citadine essence abordable.

Suzuki ; faible-consommation
Essai détaillé MG4 XPower 435 ch
Essai détaillé MG4 XPower 435 ch
— La meilleure sportive du quotidien.

MG ; voiture-electrique
Essai détaillé Jeep Avenger électrique 156 ch
Essai détaillé Jeep Avenger électrique 156 ch
— Elle est trop belle, on la marie au premier regard.

Jeep ; voiture-electrique
Essai détaillé Citroen C5 Aircross hybride 136 ch
Essai détaillé Citroen C5 Aircross hybride 136 ch
— Un mild hybride qui est presqu'un full.

Citroen ; voiture-hybride
Dacia Jogger Hybride 140 ch - Essai détaillé
Dacia Jogger Hybride 140 ch - Essai détaillé
— Elle demande peu, elle donne beaucoup.

Dacia ; voiture-hybride
BYD Seal électrique AWD 530 ch - Prise en mains
BYD Seal électrique AWD 530 ch - Prise en mains
— La Tesla Model 3 battue, et pas qu'elle.

BYD ; voiture-electrique
Opel Corsa 156 ch - Prise en mains
Opel Corsa 156 ch - Prise en mains
— Petite voiture, mais gros arguments.

Opel ; voiture-electrique
Nissan Ariya 87 kWh - Essai détaillé
Nissan Ariya 87 kWh - Essai détaillé
— Une vraie japonaise, avec une grande autonomie.

Nissan ; voiture-electrique