Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Revolve H2ICED, un Ford Transit diesel à l'hydrogène

Revolve H2ICEDRevolve H2ICEDLe Ford Transit propulsion, dans sa version longue et surélevée, est bien différent des voitures essayées habituellement par MoteurNature, mais ce Transit est très spécial : il ne consomme que 3 l/100 km. C'est peu (!) pour un gros véhicule comme cela, mais il y a un truc, il ne consomme pas que du gazole, il se nourrit aussi d'hydrogène. L'un avec l'autre. Il ne s'agit pas de bicarburation (un carburant après l'autre), mais de carburation duale. C'est le fruit du travail d'une PME anglaise, Revolve, que nous pouvons qualifier de remarquable, parce qu'il est totalement transparent. On monte dans ce Transit et on démarre comme si de rien, sauf qu'à mesure que le diesel atteint sa température normale de fonctionnement, la proportion de gazole qu'il reçoit diminue.

Revolve H2ICEDElle est cependant continue, et variable. La compression de l'hydrogène seul dans les cylindres ne permettant pas de l'enflammer, il faut toujours conserver une petite quantité de gazole. Dans le meilleur des cas, elle n'est que de 5 %, mais au régime de puissance maxi, ce diesel fonctionne avec 60 % de gazole et 40 % d'hydrogène. On pourrait faire mieux (moins de gazole), mais ce serait au détriment du couple. Revolve a choisi de conserver les caractéristiques du diesel Ford, et la consommation en usage moyen est alors de 3 l/100 km avec 1,4 kg d'hydrogène. Les rejets de CO2 sont divisés par 4, et les particules par plus de 10, c'est donc très efficace, alors que la technologie, si elle est habile, reste simple. Revolve ne démonte pas le moteur. Ils ne modifient que l'alimentation et la gestion électronique.

Revolve H2ICEDEt le plus beau est que par rapport à un véhicule électrique, qui impose de composer avec une faible autonomie, ce Transit H2ICED conserve toutes les performances du Transit diesel de base. Le réservoir de 80 litres de gazole est intact, et on bascule automatiquement sur lui quand le réservoir de 3,6 kg d'hydrogène est vide (2 bonbonnes à 350 bars). On appréciera aussi que du fait que la transformation n'ajoute que quelques dizaines de kg, et que les bonbonnes d'hydrogène sont sous le chassis, tant le volume que la capacité de chargement, sont les mêmes que sur un Transit standard. Alors si ce n'est pas du zéro émission, c'est du zéro concession. Tous les conducteurs de Transit pourraient adopter la technologie de Revolve dès demain, sans rien changer à leurs habitudes, sinon de devoir ravitailler en hydrogène en même temps qu'ils font le plein de gazole. Qui sera le premier en France ? On manque certes de stations, mais aujourd'hui déjà, il y a un peu partout en France des industries qui disposent d'infrastructures d'hydrogène.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


06-06-2020 — Jeep Compass : downsizing et hybride rechargeable — Grosse mise à jour.

05-06-2020 — BMW série 4, évidemment essence — Une petite série 6.

05-06-2020 — Déjà 20 000 Bentley Bentayga — Un grand succès pour ce SUV !

04-06-2020 — Le Hyundai Santa Fe passe à l'hybride rechargeable — Un SUV vert ?

03-06-2020 — Industrie : la Chine lâche du lest, Volkswagen prend du pouvoir — Enfin, un peu d'ouverture.

01-06-2020 — BMW X2 xDrive25e hybride rechargeable — Celle pour les copains.

31-05-2020 — Les pompiers à l'hydrogène grâce à Toyota — Des Mirai à Berlin.

30-05-2020 — Une Ferrari électrique en 2025 au plus tôt — Avant, ce serait trop tôt.

30-05-2020 — Renault-Nissan : l'heure des grandes manoeuvres* — Cadeau à Luca De Meo.

29-05-2020 — BMW série 5 : plus de performances, mais surtout rationalisation — La nouvelle donne.

28-05-2020 — Renault-Nissan-Mitsubishi : une inter-dépendance un peu plus poussée mais sans plus — Situation toujours complexe.

27-05-2020 — Un plan de relance auto sans imagination, ni ambition, ni financement — Comme on s'y attendait.



Nos derniers essais :


Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
— Un SUV sportif hybride ? Une auto couteau suisse.

Ford ; voitures-hybrides
Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation