Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Le gaz naturel explose en Allemagne

Mar 05/12/2006   —   L'Allemagne possède déjà 714 stations pour distribuer du gaz naturel pour véhicules (GNV), mais cela ne suffit pas aux yeux du gazier E.ON Ruhrgas, qui prévoit l'ouverture de 150 stations.
Les ventes de véhicules incitent à l'enthousiasme. Pour la première fois en octobre, les voitures au GNV ont dépassé 1 % des immatriculations du marché allemand. Il se vend outre-Rhin 5 voitures au GNV chaque fois qu'il se vend une voiture hybride. La comparaison est opportune, car dans le cas des voitures essence, l'un ou l'autre, hybridation ou conversion au GNV, apportent sensiblement la même réduction d'émissions de CO2. L'idéal est évidemment de marier les 2, comme l'avait fait le suisse Holdigaz sur une Prius. Mais la conversion au GNV étant beaucoup plus simple à faire sur une voiture existante, l'offre de voitures GNV est bien plus étoffée que l'offre d'hybrides, et les ventes refletent ce choix plus large.

Les Opel Zafira et Combo, les Fiat Punto, Doblo, Multipla et bientôt Panda, le Volkswagen Caddy pour n'en citer que quelques-uns, l'offre est large, et il y a des autos au GNV dans tous les segments, jusqu'à chez Mercedes. C'est pour alimenter ce parc qui dépasse désormais les 50.000 véhicules, qu'E.ON Ruhrgas prévoit l'ouverture de 60/70 nouvelles stations en 2007, et autant en 2008. Ces stations seront principalement situées sur les autoroutes, et avec les autres projets en cours, on prévoit plus de 1000 stations de GNV en Allemagne en 2009 au plus tard. Et pour accroître encore l'intérêt du GNV, la profession s'est engagée à ce qu'à partir de 2010, le GNV (essentiellement en provenance de Russie) soit coupé avec 10 % de biogaz fabriqué avec des ressources renouvelables (par exemple des déchets de l'agriculture).

De ce côté-ci du Rhin, dans quelques régions, les particuliers habitant une maison individuelle peuvent demander la pose d'un chargeur/compresseur auprès de GDF dans leur garage. C'est lent, faire son plein dure plusieurs heures, mais le portefeuille apprécie, car ce carburant est moins cher que l'essence.

Cependant, si on veut vraiment développer le gaz naturel en France, nous attendons qu'on copie les allemands. Ce sera par l'installation de pompes de gaz à haut débit, où les automobilistes pourront faire leur plein comme ils en ont l'habitude.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; GNV ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable