Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Les motards : victimes ou privilégiés ?

Mer 07/03/2007   —   Les questions des émissions de CO2, de polluants toxiques, sont à l'esprit de la majorité des automobilistes. On en parle si souvent aux actualités ! Mais chez les motards ?
Une chose est choquante à la lecture des brochures et dépliants commerciaux de deux roues : il n'y est que rarement question de consommation, et absolument jamais de CO2. Alors que les valeurs de consommation sont largement mises en avant par tous les constructeurs automobiles, et que la publication des émissions de CO2 d'une voiture sont imposées par la loi dans tous les documents commerciaux. Une moto use pourtant de l'essence exactement comme une voiture. Nous ne voyons pas de raison pour laquelle les émissions de CO2 devraient être moins médiatisées. Pourtant, les motards bénéficient d'un certain courant de sympathie puisqu'ils sont assujettis à une règlementation unique, et fortement restrictive : la puissance de leurs engins est limitée par la loi à 100 ch.Aucune moto de plus de 100 ch ne peut légalement être immatriculée en France, et les motos les plus puissantes sont bridées.

Cette limitation n'a aucun équivalent dans la galaxie automobile. D'où une loi pareille peut-elle venir ? La réponse est facile, elle vient du gouvernement socialiste de 1983/1984. Le TGV venait d'entrer en service pour mettre Lyon à 2 heures de Paris, et pour castrer les capacités du transport individuel face au transport public, les socialistes au pouvoir avaient voulu limiter la puissance des autos et des motos. L'impopularité de la mesure les a cependant prévenu de l'étendre aux autos. Mais parmi les gouvernements suivants, personne n'eût l'idée de revenir sur cette loi. Il va pourtant le falloir, puisque la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) va porter l'affaire devant la justice, au motif que le bridage est contraire au droit européen. Ce qui est assez vrai, puisque la base du droit communautaire est la libre circulation des marchandises (notons que c'était déjà vrai en 1984). Comment peut-on alors interdire l'importation d'une moto débridée, légale en Italie ?

Tout ceci est expliqué sur le site spécial de la FFMC contre le bridage à 100 ch, qui profite aussi du calendrier pour interpeller les candidats à la présidentielle. Bonne idée ! On vient d'étendre l'obligation d'allumage des feux, mais la politique doit encore s'occuper des motards, d'abord parce qu'ils polluent. Une nouvelle norme est entrée en vigueur ce 1er janvier pourtant, mais elle est inférieure à celle qui régit les voitures. Toutes les motos polluent plus que toutes les voitures, ce n'est pas normal. Et que des motos consomment plus que des voitures nous semblent aussi être une anomalie. Les 3 motos de cette page (BMW, Suzuki, Kawasaki) consomment plus qu'une Citroën C1, qu'une Volkswagen Polo TDI ou qu'une Toyota Prius. Elles rejettent conséquemment plus de CO2. Leurs performances n'ont rien à voir, mais ce n'est pas une raison. Et ce serait une injustice qu'alors que la voiture particulière est accusée de tous les maux, on ne dise rien aux motards. D'accord pour supprimer le bridage à 100 ch, remplaçons-le par une limite d'émission de CO2.

Qu'on mette en place un cycle normalisé de mesures des consommations et émissions de CO2 d'une moto, avec une limitation à 100 g/km pour le CO2. Les économies d'énergie et la réduction des gazs à effet de serre, qui est contre ? A Paris, ou à Bruxelles, les motards auraient du mal à trouver des soutiens. Savent-ils seulement que les principaux candidats à la présidentielle se sont engagés à brider les autos ? Ils souhaitent profiter du calendrier pour interpeller les candidats à la présidentielle, ils sont mal partis...

Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : hors-constructeur ; deux-roues ; politique-transport_France







Dernières actualités de l'écologie automobile :


16-06-2019 — Avec Northvolt, la plus grande usine de batteries en Europe sera en Suède — Grâce à Volkswagen.

15-06-2019 — Nissan e-NV200, plus de batterie, plus de succès — 10 000 ventes.

14-06-2019 — Un premier cliché volé de la Renault Zoé II — Ou Zoé 1.5 ?

13-06-2019 — Chez Renault, M. Senard doit encore convaincre — Chez Nissan encore plus.

12-06-2019 — Avec le X1, la gamme BMW de SUVs hybrides rechargeables sera complète — Le petit dernier.

10-06-2019 — Mazda 3 Skyactiv-X essence 180 ch et 96 g/km de CO2 — 4,3 l/100 km.

09-06-2019 — Peugeot 3008 : l'hybride rechargeable à 7300 € — On attend l'état.

08-06-2019 — La Peugeot e-208 quantitavivement meilleure que la Renault Zoé — Les tarifs révélés.

07-06-2019 — Toyota et Subaru partageront une plateforme électrique — Deux constructeurs qui se rapprochent.

07-06-2019 — La vraie raison du revirement de Fiat-Chrysler envers Renault — John Elkann s'est démasqué.

06-06-2019 — BMW et Jaguar dans l'électrique : qui se ressemble s'assemble — Partenariat naturel.

05-06-2019 — La Seat Mii électrique élimine la Mii essence — Le remplacement.

05-06-2019 — En ignorant l'électrification, Alfa Romeo s'est condamné — Le beau fruit véreux de FCA.

04-06-2019 — La Volkswagen ID.R championne du Nurburgring — Démonstration de force.