Connexion réussie Chevrolet Volt, GM monte la tension

Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

Chevrolet Volt, GM monte la tension

Mar 08/04/2008   —   GM n'est plus le premier constructeur automobile du monde (c'est désormais le groupe Toyota), mais il investit massivement pour le redevenir.
La Chevrolet Malibu est une concurrente valable de la Toyota Camry, et de ce côté ci de l'Atlantique, les Opel Corsa et Astra valent les Toyota Yaris et Auris, mais il y a le cas Prius. L'hybride emblématique. L'arme de GM pour le contrer ne sera disponible que dans plus de 2 ans, c'est la Volt (ci-contre le concept-car). Une auto qui sera probablement la première hybride rechargeable de grande série. Avec ses 170 kg de batteries, la future Chevrolet Volt aura 64 km d'autonomie en mode électrique, et cela change tout par rapport à une Prius où, en usage normal, il est impossible de rouler plus d'une minute avec le moteur essence coupé. L'automobiliste qui parcourt moins de 50 km par jour pourra rester toute la semaine sans consommer une goutte d'essence, en rechargeant la nuit. Le concept est apparu pour la première fois au salon de Detroit en janvier 2007, et GM communique aujourd'hui pour expliquer qu'il met les bouchées doubles pour garantir le bon développement de la voiture de série. Dans 2 centres de recherches, dans le Michigan et en Allemagne, des tests de cyclage ont lieu 24 h/24, on charge et on décharge des batteries avec un algorithme spécial pour simuler l'usage le plus intensif et voir leur durabilité. L'objectif de GM est que les batteries dure plus de 10 ans, et supportent plus de 4000 cycles. Ce sont des performances inédites pour des batteries Lithium-Ion, et GM n'aura probablement pas le droit à l'erreur.

Tout le monde le suivra avec la plus grande attention, prêt à le lyncher à la première faille, alors que rappellons-le, Toyota n'était pas sûr de sa technologie au lancement de la Prius. Il s'est écoulé plus de 30 mois avant que Toyota ait suffisament confiance dans sa technologie pour qu'il ose la vendre hors du Japon... Le programme de tests de GM inclut donc des vibrations, et des variations rapides d'humidité ou de température, comme dans une auto en usage réel, et d'après Automotive News, le développement de la Volt a été décidé prioritaire. Les ingénieurs qui travaillent dessus ont plus de crédits que ceux qui travaillent sur des modèles classiques. Parce que GM l'a bien compris, Toyota est leader spirituel dans le cœur des écologistes avec la Prius, mais la Volt lui redonnerait l'avantage...

GM même, voit plus loin, avec la pile à combustible (PAC), et l'hydrogène (ci-dessus, un prototype Equinox), pour lequel le constructeur appelle à l'ouverture d'un réseau de distribution à grande échelle. La viabilité de l'hydrogène ne fait plus de doute pour le constructeur (comme pour Honda ou Mercedes), et GM sera bientôt capable de produire les autos de manière rentable. Mais un constructeur automobile, tout puissant soit-il, n'a pas les moyens d'ouvrir des milliers de stations partout dans un pays. Ce n'est d'ailleurs pas son travail. GM appelle donc les fournisseurs d'énergie et les gouvernements à travailler ensemble pour créer les infrastructures nécessaires. Rappelons l'urgence climatique, et que même en produisant l'hydrogène de la manière la polluante possible, en partant du gaz naturel, remplacer les voitures à essence par modèles à PAC réduirait les émissions de CO2 de 50 % en bilan global.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : General-Motors ; voiture-hybride-rechargeable ; hydrogene-concept-prototype