Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

Alliance entre Tesla Motors et Daimler

Mer 20/05/2009   —   Le pourquoi d'un rapprochement entre 2 constructeurs que tout oppose.

Daimler, le groupe allemand qui possède la marque Mercedes, est le plus ancien des constructeurs automobile. Il a déjà fabriqué plus de 50 millions de voitures. Tesla Motors est l'un des plus jeunes, et il n'a pas encore fabriquée sa première voiture, du moins complètement, puisque la production des roadsters est largement sous-traitée à Lotus, en Angleterre. C'est dire que si on faisait la supposition stupide que Mercedes ait besoin d'aide pour construire des voitures, ce n'est pas Tesla qui est compétent pour la lui fournir. Mercedes manquerait alors d'expérience dans le moteur électrique ? Le constructeur allemand a réalisé des centaines de prototypes électriques depuis 50 ans, quand pour chaque roadster vendu, Tesla verse des royalties à AC Propulsion pour leur technologie moteur. Les batteries alors ? On se souvient de l'accord par lequel Tesla va fournir les batteries d'une flotte de 1000 Smart électriques, mais Mercedes a déjà investi par ailleurs dans une nouvelle usine, où il prévoit de produire ses propres batteries. Il n'en achètera plus une seule à personne.

Il ne reste alors que le plus important, la même chose qui fait s'afficher cette page, le logiciel. Le logiciel qui gère la charge et la décharge de la batterie, et qui pilote les liaisons avec le moteur. Comme les autres entreprises de la silicon valley, toute la valeur de Tesla Motors est dans ses logiciels. C'est pour eux que le groupe Daimler a acquis près de 10 % du capital de l'entreprise américaine, pour un montant non révélé. Cet investissement permettra au Prof. Herbert Kohler, vice-président de la division électrique de Mercedes (ci-dessus à gauche, avec à sa droite Elon Musk, patron fondateur de Tesla, et le Dr Thomas Weber, responsable R&D de Mercedes), de sièger au conseil d'administration de Tesla, et de parfaire l'intégration des futures voitures électriques de l'étoile. La marque américaine pourra aussi compter sur l'expertise de Mercedes pour développer ses futurs modèles, en même temps que du crédit d'être associé au prestige de Mercedes. Mais on se gardera bien pour autant de croire en sa viabilité sur le long terme du fait de cet accord. La dernière fois que Mercedes a investi dans un constructeur américain, l'opération s'est très mal terminée.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; industrie-production ; voiture-electrique