Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Soutien US à l'industrie de la voiture propre

Mer 24/06/2009   —   Ford, Nissan et Tesla Motors vont recevoir un prêt du gouvernement américain.
Tesla Motors
Le gouvernement américain, comme quasiment tous les autres gouvernements du monde, veut soutenir son industrie automobile. Il le prouve aujourd'hui en annonçant des prêts à 3 constructeurs, pour les aider à développer des voitures propres. Le premier, et le plus important de ces prêts est pour Ford. Ce grand constructeur n'a pas été déclaré en faillite comme GM ou Chrysler, mais sa situation financière n'a rien de festif. Il n'aurait pu trouver un prêt bancaire à bonnes conditions. L'état américain va lui prêter 5,9 milliards de dollars. C'est essentiellement pour moderniser son outil industriel, mais cet argent servira aussi à accélérer le déploiement de technologies offrant des gains de sobriété, comme l'injection directe, ou les systèmes hybrides. Nissan ensuite, va recevoir 1,6 milliards, ce sera pour mettre sur pied un outil de production de voitures électriques sur son site industriel de Smyrna (Tennessee). Nissan produira également des batteries sur ce même site.

Henry Ford 2 Center
Le constructeur japonais aurait probablement pu trouver un prêt bancaire, mais l'aurait-il demandé quand il peut produire au Japon ? Le gouvernement américain s'assure ici que Nissan va produire localement les voitures électriques que les américains achèteront. Quant à Tesla Motors, il va recevoir 465 millions de dollars, ce dont il servira majoritairement pour créer l'outil industriel avec lequel il produira sa future berline, le modèle S. C'est assurément un aboutissement pour la petite marque de Californie, qui quitte ainsi le milieu du capital-risque, et va surtout dépasser les limites financières de son président fondateur. Par rapport aux aides que le gouvernement français a récemment annoncé, les aides américaines sont beaucoup plus importantes, elles seront aussi plus effectives. Puisqu'on sait qu'elles vont permettre la production, à brève échéance de voitures électriques et hybrides, avec, chez Nissan et Tesla, des créations d'emplois.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Tesla ; industrie-production